Ils ont pris le maquis

À propos

En 1943 et 1944, des milliers de jeunes Français ont préféré prendre le maquis et combattre pour la libération du territoire plutôt que de partir travailler en Allemagne au titre du STO. Qui sont ces maquisards ? De quels milieux viennent-ils ? Quelles sont leurs motivations ? Comment ont-ils été formés ? Comment se sont-ils comportés devant l'ennemi ? Comment ont-ils vécu ensemble, parfois deux ans, dans des conditions précaires - le froid, le manque de ravitaillement -, dans les forêts ou les montagnes ? Est-ce que les villageois les ont aidés ?

Maquis du plateau du Vercors, maquis des Glières, maquis du Limousin, du mont Mouchet ou de Saint-Marcel, ces noms symbolisent la Résistance. Grâce à une centaine de documents - pour certains inédits -, des photos, des tracts, des témoignages, Fabrice Grenard nous raconte l'histoire de ces hommes qui ont rejoint les maquis, sans oublier celles et ceux qui leur ont apporté une aide indispensable pour survivre dans la clandestinité. Il nous permet de mieux comprendre les raisons de leur engagement et de découvrir leurs combats pour libérer la France de l'Occupant. Se dessinent sous nos yeux des portraits plus bouleversants les uns que les autres de jeunes gens qui ont combattu jusqu'au bout.



Sommaire

Introduction : traces et images du maquis.

I. UNE NOUVELLE FORME DE VIE CLANDESTINE EN MILIEU RURAL ET MONTAGNARD (DÉCEMBRE 1942-MARS 1943).
1) Le choc du STO.
2) « La jeunesse française répond : merde ».
3) Premiers camps en montagne et en forêt.
4) Des installations de fortune.
5) Des jeunes réfractaires déterminés mais sans expérience.
6) Trouver le maquis : les filières.

II. L'INTÉGRATION DES MAQUIS A LA RÉSISTANCE (PRINTEMPS-ÉTÉ 1943).
1) La Résistance décide d'encadrer et d'organiser les camps.
2) Des camps de réfractaires aux maquis de combattants.
3) L'importance du chef.
4) Le difficile apprentissage de la vie militaire et du maniement des armes.
5) Un quotidien de corvées et de travaux collectifs.
6) L'obsession du ravitaillement.
7) Une communauté de camarades.
8) Des étrangers rejoignent le maquis.
9) Un univers masculin mais dont les femmes ne sont pas totalement absentes.
10) L'aide indispensable des « légaux ».

III AGIR POUR SURVIVRE.
1) Renforcer la sécurité des camps.
2) Sabotages et guérilla : la « bataille du blé ».
3) Coups de main et réquisitions.
4) Les écoles de cadre.
5) Le maquis, un contre-pouvoir.
6) La police du maquis contre les « faux maquisards ».
7) 11 novembre 1943 : « Les vainqueurs de demain aux vainqueurs d'hier ».

IV- L'HIVER 1944 : TENIR Décembre 1943- avril 1944.
1) La neige, ennemi des maquis.
2) Le ski, une pratique indispensable.
3) Démobilisation, désertions et chute des effectifs.
4) Rassemblement aux Glières.
5) Bandenbekampfung (« lutte contre les Bandes ») et premières interventions allemandes.
6) Opération Hoch Savoyen contre le maquis des Glières.
7) Le Sud-Ouest ravagé par le passage de la colonne Brehmer.
8) Des traîtres infiltrés dans le maquis.
9) Les enterrements de maquisards, témoignages des soutiens à la cause du maquis.

V- LA MOBILISATION DU PRINTEMPS 1944 ET LES COMBATS DE LA LIBÉRATION.
1) Veillées d'armes.
2) L'espoir vient du ciel : les parachutages.
3) Afflux de volontaires à l'annonce du débarquement.
4) Des soldats alliés dans le maquis.
5) Intensification des actions de sabotages.
6) L'insurrection.
7) Les maquisards sortent de l'ombre.
8) Contre-offensive allemande de juin 1944 dans le Centre et l'Ouest.
9) Opérations Treffenfled et Bettina de juillet 1944 contre les maquis de l'Ain et du Vercors.
10) Les victoires d'août et septembre 1944.
11) Des maquis à l'armée régulière. L'amalgame et ses désillusions.

VI APRÈS LE MAQUIS.
1) L'image du maquisard dans la culture populaire au sortir de la guerre.
2) Difficile retour à la réalité.
3) Une mémoire locale qui perdure.

Rayons : Sciences humaines & sociales > Histoire > Epoque contemporaine (depuis 1799) > Seconde Guerre mondiale

  • EAN

    9791021048041

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    192 Pages

  • Longueur

    24 cm

  • Largeur

    19.5 cm

  • Épaisseur

    1.9 cm

  • Poids

    570 g

  • Distributeur

    Sodis

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Illustré   Broché  

Fabrice Grenard

Fabrice Grenard, historien, est l'auteur de plusieurs ouvrages portant sur la vie quotidienne des Français au cours des « années noires »: La France du marché noir (Payot, 2008), Les scandales du Ravitaillement (Payot, 2012), La « drôle de guerre » : l'entrée en guerre des Français (Belin, 2015) ainsi que sur la Résistance et les maquis. Il l'auteur aux éditions Tallandier de l'ouvrage Tulle, 9 juin 1944, enquête sur un massacre (2014).

empty