Journal de Gand aux Aléoutiennes

À propos

S'inspirant d'une traversée qu'il a réellement effectuée en 1980, Jean Rolin raconte, dans Journal de Gand aux Aléoutiennes, un « vrai-faux » voyage débridé au départ de la Belgique et à destination d'un chapelet d'îles désertes entre Alaska et Kamtchatka, via la Norvège, l'Afrique et le Brésil. À bord duMeistersinger, le commandant fume de l'opium et boude parce qu'on lui a volé la poire de son goûter ; on se jette du ciment frais à la figure pour se distraire pendant la traversée ; un étrange animal, le pil-pil tout élastique, permet d'anticiper les coups de roulis. Le narrateur ira pourtant au bout de son extravagante aventure : on le débarquera au pied du volcan Shishaldin, surnommé Sisquk par les Aléoutiens, autrement dit « la montagne qui me montre le chemin quand je suis perdu »...



Rayons : Littérature générale > Récit

  • EAN

    9782710331582

  • Disponibilité

    Épuisé

  • Nombre de pages

    165 Pages

  • Longueur

    17.4 cm

  • Largeur

    11 cm

  • Épaisseur

    1.1 cm

  • Poids

    110 g

  • Distributeur

    Sodis

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Jean Rolin

Né en 1949 à Boulogne-Billancourt, Jean Rolin a passé son enfance entre la Bretagne et le Sénégal. Son oeuvre, qui se construit ici et ailleurs, fait alterner romans et récits. Il a publié une vingtaine d'ouvrages, dont L'Organisation (Gallimard, prix Médicis 1996), L'Explosion de la durite (2007) et Un chien mort après lui (2009), tous deux chez POL.

empty