Huit heures ne font pas un jour

Traduction LAURENT MUHLEISEN  - Langue d'origine : ALLEMAND

À propos

Huit heures ne font pas un jour forme ce que l'on appelle aujourd'hui une « mini-série » en cinq épisodes, diffusée à la télévision allemande d'octobre 1972 à mars 1973, et trois épisodes supplémentaires non réalisés. Cette minisérie décrit la vie quotidienne d'une famille de la classe ouvrière en Allemagne de l'Ouest, entre utopie prolétaire post-« 30 Glorieuses » et fresque sociale reflétant l'anticonformisme culturel des années 1970.
Sans naturalisme feint ni goût prononcé pour la caricature sociale, Fassbinder y aborde les mécanismes d'oppression, l'aliénation par le travail à l'usine, lieu d'exercice de l'autorité des contremaîtres et des patrons, le désir d'émancipation par le travail chez les femmes, l'opportunisme insidieux de la presse, l'essor du consumérisme avec l'ouverture de l'Allemagne de l'Ouest au libéralisme occidental, ou des sujets plus tabous comme le désir amoureux des personnages âgées.
Loin du documentaire social, c'est une démarche fictionnelle que privilégie Fassbinder, qui joue de manière délicieusement subversive avec les codes de la représentation télévisuelle. Dans une démarche totalement novatrice et visionnaire, comparable à celle des romanciers réalistes du 19e siècle, le réalisateur s'attache ici à la représentation d'un monde social, le milieu du prolétariat ouvrier, qui n'était traditionnellement pas « montré » dans les fictions télévisées.



Rayons : Littérature générale > Théâtre > Drame

  • EAN

    9782381980225

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    240 Pages

  • Longueur

    21 cm

  • Largeur

    13.5 cm

  • Épaisseur

    2.1 cm

  • Poids

    320 g

  • Distributeur

    Belles Lettres

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Rainer Werner Fassbinder

Rainer Werner Fassbinder est le réalisateur allemand le plus éminent et controversé d'après-guerre, radical
et anticonformiste. Dès 1967, il rejoint le théâtre avant de fonder la troupe l'Antithéâtre, pour laquelle il
écrit et met en scène ses pièces. Passant sans distinction du théâtre au cinéma, il est aussi producteur et
scénariste. En 1982, il reçoit l'Ours d'Or au Festival international du film de Berlin pour Le Secret de Veronika
Voss. Il meurt cette même année, à l'âge de 37 ans. Il aura réalisé plus de 40 films pour le cinéma et la
télévision, des oeuvres qui dérangent et fascinent encore aujourd'hui. Son théâtre est publié à L'Arche.

empty