Petit traité des petits-farcis

À propos

Petits-farcis. N'oubliez pas le trait d'union! Il ne s'agit pas des farcis niçois. Pourquoi ce néologisme? Que recouvre-t-il?
Les Anglo-Saxons parlent de turnover (dans le sens d'une pâte repliée autour d'une farce) ou de hot-pocket (« poche chaude ») mais les Français ne possèdent pas de mot particulier pour regrouper et définir ces nombreuses pâtisseries charcutières connues de par le monde sous des noms spécifiques (empanadas, bastelles, fatayers, tourtons, pirojkis, samoussas, etc.) - une lacune comblée avec petits-farcis, désignant tous les membres de cette famille nombreuse répartis sur les cinq continents.
Ces petits-farcis ont en commun d'être à base de pâte, de la plus simple aux plus complexes, modelable à la main, fine ou très fine, entourant une farce extrêmement variée, à base de viandes, de légumes, de fruits ou de fromages, salée ou sucrée.
Ils sont en demi-lune à bord festonné, triangulaires, ronds, carrés ou rectangulaires, parfois en forme de rouleaux ou de cigares, en aumônières ou même de formes extravagantes, parfaitement fermés ou légèrement entrouverts. Certains sont toujours liés à une sauce d'accompagnement, d'autres se dégustent nature, et tous peuvent être mangés à la main, chauds ou froids, en apéritif, en entrée ou en plat principal, en dessert, à la maison ou en pique-nique.
Avec ses 90 recettes de petits-farcis, leur histoire et leur préparation, ce Petit traité parcourt un nouveau monde culinaire à découvrir avec gourmandise!

Rayons : Vie pratique & Loisirs > Arts de la table / Gastronomie > Cuisine / Gastronomie généralités > Essais / Réflexions / Ecrits sur la gastronomie

  • Auteur(s)

    Mireille Gayet

  • Éditeur

    Le Sureau

  • Date de parution

    10/06/2022

  • EAN

    9782364021884

  • Disponibilité

    Disponible

  • Longueur

    22 cm

  • Largeur

    14 cm

  • Épaisseur

    2.2 cm

  • Poids

    380 g

  • Distributeur

    Dod & Cie

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Relié  

Mireille Gayet

Mireille Gayet a trois passions principales : la paléontologie, le dessin et la cuisine. Son parcours professionnel au CNRS (dont elle est maintenant directrice de recherche honoraire), en quête de poissons fossiles, l'a emmenée de l'Asie à l'Amérique du Sud en passant par le Moyen-Orient et l'Afrique tant du Nord qu'équatoriale, où elle s'est notamment initiée auprès des autochtones à l'utilisation de produits exotiques. Elle a publié, outre ses articles scientifiques, une biographie d'Alexandre de Humboldt, trois livres de vulgarisation de paléontologie dont Les poissons fossiles avec Anne Belouze et Pierre Abi Saad aux éditions Desiris en 2003 et, seule ou en collaboration avec ses enfants (Valérie, Nathalie et Olivier Gaudant), six Je vous aime. , quatre Petit traité et cinq Grands traités aux éditions Le Sureau. Tous ses ouvrages culinaires sont illustrés par elle-même (crayons, plumes et/ou aquarelles). L'auteure réside à Lyon.

empty