J'ai du rêver trop fort

À propos

Montréal, San Diego, Barcelone, Jakarta... Le quarté dans l'ordre.
Sur le chemin de Roissy, Nathy s'interroge. Quelles sont les probabilités pour qu'on lui attribue, précisément, ces quatre destinations - les mêmes qu'il y a 20 ans ? Car l'hôtesse de l'air n'a jamais oublié cette parenthèse enchantée - quelques accords de guitare, un regard intense sous une casquette écossaise... Un rêve trop grand, trop fort - 20 ans déjà ! Quel dieu farceur s'ingénie donc ainsi à multiplier les coïncidences ? Quel dieu cruel, à vouloir tout détruire ? Est-il enfin l'heure d'affronter son passé ?



Rayons : Littérature générale > Romans & Nouvelles

  • EAN

    9782266305648

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    540 Pages

  • Longueur

    17.8 cm

  • Largeur

    10.8 cm

  • Épaisseur

    2.4 cm

  • Poids

    275 g

  • Distributeur

    Interforum

  • Support principal

    Poche

Michel Bussi

10 ans et 13 romans parus aux Presses de la Cité, 10 millions de livres vendus, en France et dans 36 pays.
Arsène Lupin, Alice, Miss Marple. ce sont les héros des lectures d'enfance de Michel Bussi, qui dévore tout aussi bien Jules Verne que Barjavel. Le jeune lecteur fréquente assidûment les bibliothèques, l'écrivain en devenir se nourrit des romans populaires et de la littérature de l'imaginaire.
A quarante ans, en 2006, géographe universitaire de renom, il publie son premier roman, Code Lupin. Mais c'est Nymphéas noirs, polar le plus primé en 2011, et aujourd'hui presque un classique, qui le fait remarquer par un large public.
Il atteint en quelques années le podium des auteurs préférés des Français, et se hisse à la première place des auteurs de polar. Un genre qu'il a su revisiter à sa façon avec toujours la promesse d'un twist renversant.
Consacré par le prix Maison de la Presse pour Un avion sans elle en 2012, il a reçu depuis de nombreuses récompenses.
Si le romancier se distingue par son art du twist, cette signature si originale, par ses personnages incarnés et la passionnante récurrence de ses thèmes, il pose aussi sur la société un regard juste, personnel, profond. Et sans jamais oublier l'humour, il sait partager avec ses lecteurs le plaisir de la culture populaire, notamment musicale. « Sans une bonne mélodie, même les plus belles paroles d'une chanson ne procureront jamais d'émotion. L'intrigue de mes romans, c'est ma mélodie. »

empty