À propos

En arrivant dans une cité harcelée par les vieux démons de la peur et de la division, Oedipe a ouvert les portes et les coeurs. Il a naturellement été fait roi. Personne ne sait d'où il vient. Le sait-il lui-même ? Une enquête haletante va révéler une vérité si effrayante qu'oedipe roi de Sophocle est devenu, au fil des siècles, la mère de toutes les tragédies, celle qui porte en elle tous les modèles du roman noir.
Initialement publié en Série Noire, le roman de Didier Lamaison, inspiré de la tragédie grecque de Sophocle, est désormais accompagné en Folio policier d'une traduction inédite de ce chef-d'oeuvre universel. Il a semblé naturel, pour un texte régulièrement étudié dans les classes et les amphithéâtres, de réunir les deux, roman tragique et tragédie policière, dans un même volume et sous la responsabilité du même auteur : une occasion unique de redécouvrir l'incroyable modernité de ce mythe à la dramaturgie sidérante. Un autre moyen d'illustrer l'éternité de la littérature aujourd'hui prolongée par le roman noir.

Roman d'après la tragédie et traduction inédite du grec ancien, annotations et présentation par Didier Lamaison.



Rayons : Policier & Thriller > Policier

  • EAN

    9782070793570

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    286 Pages

  • Longueur

    17.8 cm

  • Largeur

    10.8 cm

  • Épaisseur

    1.8 cm

  • Poids

    182 g

  • Distributeur

    Sodis

  • Support principal

    Poche

Infos supplémentaires : Broché  

Sophocle

Second des grands tragiques athéniens, Sophocle (497-405) connut toute sa vie un succès jamais démentit face à ses deux rivaux Eschyle et Euripide. Sur les 123 tragédies qu'on lui connaît il nous en reste 7. Homme d'une grande piété, on lui attribue un rôle important pour le culte d'Asclépios à Athènes. Il vécut une grande partie de sa vie sous l'impérialisme et le rayonnement de sa cité, participant comme stratège à l'expédition punitive contre Samos (440 av.) puis comme un des dix conseillers désignés après le fiasco de l'expédition de Sicile (415 av.).

empty