Oedipe roi (préface Jean-Louis Backès ; notes Raphaël Dreyfus)

Traduction JEAN GROSJEAN 

À propos

La ville de Thèbes est ravagée par la peste. Son souverain, oedipe, mène l'enquête. Il découvre que l'homme qu'il a tué jadis, Laïos, était son père, et qu'il a épousé sa propre mère, Jocaste, dont il a eu quatre enfants. Elle se suicide, il se crève les yeux et s'exile.
Une des plus belles tragédies de l'Histoire, modèle de l'enquête policière et de son suspens, de la peinture de la destruction de soi, et des relations troubles qui tissent les liens familiaux, grande interrogation jetée au destin, cette pièce est à l'origine de nombreuses imitations (jusqu'à Gide et Cocteau) et de nombreux commentaires (jusqu'à Freud ou Jean-Pierre Vernant).

«Ô lumière c'est la dernière fois que je te vois, je suis né de qui je ne devais pas, je suis uni à qui je ne dois pas, j'ai tué qui je n'aurais pas dû.» oedipe roi, IIIe épisode.



Rayons : Littérature générale > Œuvres classiques > Antiquité > Littérature grecque antique

  • EAN

    9782070466214

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    210 Pages

  • Longueur

    17.8 cm

  • Largeur

    10.8 cm

  • Épaisseur

    1.3 cm

  • Poids

    134 g

  • Distributeur

    Sodis

  • Support principal

    Poche

Infos supplémentaires : Broché  

Sophocle

Second des grands tragiques athéniens, Sophocle (497-405) connut toute sa vie un succès jamais démentit face à ses deux rivaux Eschyle et Euripide. Sur les 123 tragédies qu'on lui connaît il nous en reste 7. Homme d'une grande piété, on lui attribue un rôle important pour le culte d'Asclépios à Athènes. Il vécut une grande partie de sa vie sous l'impérialisme et le rayonnement de sa cité, participant comme stratège à l'expédition punitive contre Samos (440 av.) puis comme un des dix conseillers désignés après le fiasco de l'expédition de Sicile (415 av.).

empty