• Les SDF se trouvent à la rue, sous des tentes, dans des centres d'hébergement, au centre de multiples controverses. Mais de qui et de quoi parle-t-on exactement ? Combien sont-ils ? Quels sont les impacts de la crise migratoire ? Que faire face aux campements et aux enfants mendiants ? Que penser d'un objectif comme « zéro SDF » ?
    Toutes ces interrogations appellent moins de sensationnel et davantage d'examen rigoureux. C'est ce que propose Julien Damon dans cet ouvrage, par le biais d'un panorama des connaissances sur une population se trouvant au coeur des interrogations individuelles sur les évolutions sociales contemporaines comme au centre des interrogations collectives sur les priorités et l'efficacité des politiques publiques. Une lecture instructive sur un sujet essentiel.

  • Comprendre notre système de santé passe nécessairement aujourd'hui par la connaissance des missions respectives de l'assurance maladie obligatoire et des assurances complémentaires - privées, mutualistes ou paritaires - et de la manière dont elles s'articulent. L'une des raisons en est l'augmentation constante des sommes laissées à la charge des ménages, qui se traduit par des difficultés croissantes d'accès aux soins mais aussi par l'essor des assurances maladies complémentaires. L'autre raison est l'enjeu majeur que constitue désormais la régulation des dépenses de santé.
    Cet ouvrage propose le premier panorama des assurances maladie en France. Il met en lumière les caractéristiques, divergences et convergences de ces deux piliers de la protection sociale contre la maladie et éclaire ainsi les politique de santé menées actuellement.

  • La Sécurité sociale fête en 2020 ses soixante-quinze ans. Au sens le plus commun, elle représente l'assurance-maladie de tous les Français. Au sens le plus large, elle représente l'ensemble de leur protection sociale.

    Mais qu'appelle-t-on exactement « Sécurité sociale » et « protection sociale » ? Qui sont, en France, les pères fondateurs de ce système ? Quelles grandes dates ont marqué la Sécurité sociale ? Quels risques couvre-t-elle ? Quels sont les types, les modèles et les régimes de protection sociale ? Quelles sont les principaux chiffres à connaître ? Cette institution est-elle une vieille dame essoufflée ou bien une jeune pousse encore dynamique ?

    Ce « Que sais-je ? » entend présenter, décrire et analyser tant les outils et les missions de la Sécurité sociale que les controverses dont elle est régulièrement l'objet et les défis qu'elle a à relever pour l'avenir.

  • La santé fait partie des principales préoccupations des Français. Si l'état de santé des citoyens et le système de santé français sont globalement satisfaisants, les questions de santé se traduisent - au-delà du problème du financement - par des exigences et des attentes toujours plus grandes : quels sont les droits du malade ? Où en sont les conditions de travail des professionnels de santé ? Quelle gestion du risque sanitaire ? Ou comment prendre en charge le cinquième âge ?
    Également dans ce numéro, un focus sur la loi PACTE, un débat sur les racines chrétiennes de l'Europe et de la France et un point sur le " délit de solidarité".

  • La securité sociale

    Julien Damon

    La Sécurité sociale fête en 2015 ses soixante-dix ans. Au sens le plus commun, elle représente l'assurancemaladie de tous les Français. Au sens le plus large, elle représente l'ensemble de leur protection sociale.
    Mais qu'appelle-t-on exactement « Sécurité sociale » et « protection sociale » ? Qui sont, en France, les pères fondateurs de ce système ? Quelles grandes dates ont marqué la Sécurité sociale ? Quels risques couvre-t-elle ?
    Quels sont les types, les modèles et les régimes de protection sociale ? Quelles sont les principaux chiffres à connaître ? Cette institution est-elle une vieille dame essoufflée ou bien une jeune pousse encore dynamique ?
    Ce « Que sais-je ? » entend présenter, décrire et analyser tant les outils et les missions de la Sécurité sociale que les controverses dont elle est régulièrement l'objet et les défis qu'elle a à relever pour l'avenir.

  • A la fois politique, sociale et économique, la politique de santé constitue pour chacun un enjeu de premier ordre. Mais s'il est communément reconnu que la santé n'a individuellement pas de prix, elle a un coût pour la collectivité. Un coût qui ne cesse de croître. Cet ouvrage expose comment une politique sociale ambitieuse doit faire cohabiter harmonieusement la dimension juridique qui exalte les droits et la protection des malades avec la dimension économique fondée sur la contribution des groupes constituant le système de santé (la population, les producteurs de santé, l'Etat et la Sécurité sociale).

  • Pour faire entendre le plus clairement possible l'impact des défis actuels sur la gestion des risques sociaux - santé, retraite, chômage - Frédéric Bizard propose, chiffres et argumentaire à l'appui, un nouveau système de protection sociale.

  • "Et si nous avions une autre image de ce que nous sommes ? Et si nous pouvions prendre conscience que notre être est plus grand que nous le pensions ? Et si comme le Totum de la plante, notre être était plus grand que ce qui nous compose ? L'Être Totum ou la voie subtile de l'homme, propose d'aborder l'être humain comme une superposition de différentes énergies physiques, émotionnelles et spirituelles. En voyageant dans ces dimensions, nous pourrons mieux comprendre la subtilité de notre fonctionnement et ainsi veiller à prendre soin de nous pour aller vers un seul but : l'harmonie comme équilibre intérieur entre notre volonté, nos besoins et nos capacités. Cette homéostasie très particulière est propre à chacun et les chemins pour y parvenir sont personnels. L'auteur propose dans un premier temps de découvrir et comprendre ce que sont ces dimensions puis dans un second temps d'appréhender la compréhension de ce qui infl uence en négatif ou en positif ces corps. Ce livre simple est bâti à travers le filtre du regard du naturopathe en proposant d'unifier plutôt que de séparer les concepts de la santé. Simplement pour vivre en cohérence et en accord avec soi-même, notre nature profonde mais aussi notre belle Terre Mère."

  • Tous les jours nous sommes témoins de violence.
    Chacune de ses situations est susceptible de provoquer malaise, inhibition, sentiment d'impuissance ...
    Quel est ce trouble ?
    - Peur d'intervenir ?
    - Culpabilité de notre envie de fuir ou d'ignorer les enjeux ?
    - Manque de modèles pour « faire quelque chose ? » De quoi aurions-nous besoin, pour - Agir sans forcément réagir ?
    - Prendre nos responsabilités sans forcément parler, expliquer ou convaincre ?
    - Réduire cette violence dans le respect de chacun ?
    Grâce à des exemples concrets, ce livre propose - d'identifier ces violences ;
    - de présenter des options alternatives aux tentations de fuite, de mutisme ou de passivité ;
    - de découvrir des modèles de choix courageux car, dans notre quotidien, cette initiative sera souvent source de désordre, de conflit ou de rupture d'harmonie ;
    - de nous encourager à cette audace après le deuil de vouloir avoir raison ou de prétendre être efficace ;
    - de puiser dans nos réserves de créativités et de confiance en nous, afin de répondre présent, chacun à notre façon.

  • En France, plus de 15 millions de personnes sont atteintes de maladies chroniques, responsables de difficultés personnelles, familiales et socio-professionnelles importantes et d'altération de la qualité de la vie.
    Que faut-il proposer aujourd'hui à une personne qui présente les premiers signes d'une maladie chronique, pour éviter toute perte de chances dans l'évolution ultérieure : doit-on agir précocement ?  Pour répondre à cette question, le HCSP a dressé l'état des lieux des carences de diagnostic et de prise en charge précoces des personnes atteintes de maladies chroniques.
    Les conséquences mesurables de ces carences pour la personne, l'entourage et la société  (errances diagnostiques, constitution évitable au début de la maladie de lésions ensuite irréversibles, de complications.), ont été analysées, ainsi que les mécanismes en cause.  La prise en compte des leviers conduisant à un retard dans le diagnostic et/ou la prise en charge des personnes atteintes de maladies chroniques, lorsque le bénéfice de la précocité est prouvé,  constitue aujourd'hui un objectif à la fois important et réaliste, dans le but in fine d'améliorer l'état de santé global de la population concernée, ainsi que sa qualité de vie et celle des proches.

  • "Trente-quatre milliards d euros par an, près d un million de personnes dépendantes, l enjeu est énorme. L espérance de vie à la naissance est de quatre-vingt-cinq ans pour les femmes et de soixante-dix-huit ans pour les hommes. Et à partir de 2025, les dépenses liées à la dépendance connaîtront une forte accélération, sous l effet de la démographie. Par conséquent, la dépendance touche de plus en plus de familles et devient un enjeu national. Une des principales solutions à l isolement serait l entrée en institution, mais celle-ci est vécue comme une déterioration de l identité par les personnes âgées...la limite entre exclusion et dépendance est faible."

  • Ce florilège contient 31 contributions d'auteurs de sensibilités variées. Chacun, à sa manière, témoigne de son « indignation » :
    - sous forme de nouvelle, de poème, de dialogue, de scénario...
    De multiples sujets ont été abordés : l'incivilité, la corruption, l'ingérence, l'abus, la difficulté d'accéder aux soins.

  • "Il est proposé ici une discussion d'idées autour de l'altérité. Le face-à-face avec un autre que moi-même vient questionner ce qui fait que l'autre est foncièrement autre et en même temps questionne l'autre que nous portons en chacun de nous même. Cette reflexion est proposée à partir de verbalisations de professionnels de santé en contexte de formation. Une analyse sur ""l étranger"" celui qui vient circuler au sein de nos services hospitaliers."

  • Une médecine sans clinique est-elle encore humaine ? C'est la question posée par Michel Bass devant la crise profonde que traverse notre actuel système de santé. Procédures, protocoles, recommandations, traçabilité, evidence based medicine, gestion du risque, télémédecine, robotisation, transhumanisme : la médecine est désormais envahie par la technoscience d'une part, mais également par le marché et le management, au risque de se perdre.

  • "La construction de l'action publique contre le sida en Afrique est un processus dynamique et complexe qui met en mouvement une pluralité d'acteurs intervenant au niveau local, mais aussi des acteurs extérieurs appartenant à la sphère internationale. Ce travail propose une analyse focalisée sur les recompositions successives de l'action publique au Burkina Faso, en mettant en exergue le rôle et la participation des ONG/associations, en tant que partenaires et adjuvants de l'Etat. - - "

  • "Consacré à l Afrique, ce petit ouvrage attire l attention sur l importance de la prévention dans le domaine de la santé publique, afin de préserver les populations du continent d un vieillissement néfaste."

  • "Loin des poncifs habituels, cet ouvrage fait de la crise du système de santé une analyse juste et précise. Analysant les causes qui déterminent l'organisation des soins et celle du secteur médico-social, il questionne ce qui les sous-tend. Loin des mythes du « bon soin » et de la « bonne mort » est proposée une vision à long terme de ce que pourrait être le soin, dans un système à la fois soucieux de l'usage des moyens disponibles et du bien-être des malades et de ceux qui les soignent. Bien que critique, ce texte est plein d'espoir. Il propose une politique de santé fondée sur une pertinence des soins qui ne soit plus normative. Le malade y est sujet sans pour autant devoir renoncer aux soins les plus aboutis quand chaque acteur retrouve le sens de sa vocation et de sa responsabilité."

  • "Le grand âge est-il malade ? Peut-on dire qu'il a été, est, et qu'il sera probablement toujours abandonné ? Au sein de ce grand âge, les EHPAD sont en première ligne. Rejetés par l'opinion publique, critiqués dans les médias, les EHPAD sont entrés dans une spirale de méfiance. Certains leur reprochent d'être à l'origine d'une véritable « maltraitance institutionnelle », les rendant coupables des souffrances des personnes hébergées voire de leurs familles. Pourtant, l'origine de ces difficultés, de ces critiques, de ces maltraitances apparaît bien comme le résultat de l'absence d'application des constats établis par les gouvernements successifs, quelle que soit leur couleur politique, absence qui aboutit à une véritable « maltraitance politique »."

  • "Le travail d'aide familiale constitue un enjeu majeur face à la question du vieillissement de nos sociétés. Ce groupe professionnel est pourtant méconnu voire totalement inconnu pour une large frange de la population qui semble en avoir appris l'existence lors de la crise Covid-19 vécue au printemps 2020. Ce livre est une invitation au coeur des processus de professionnalisation des aides familiales."

  • "Au sommaire de numéro : Les risques sanitaires liés à l'orpaillage dans la commune de Méguet au Burkina Faso ; « Broutage » et comportements sexuels dans une population juvénile à Abidjan ; Bosquets sacrés et protection de l'environnement à Kaya en pays kasséna, Burkina Faso ; Entre ruralité et urbanité, accéder à l'eau potable en milieu périurbain de Ouagadougou au Burkina Faso ; Politiques publiques, dynamiques de marchandisation foncière et rapports autochtones/migrants dans le Ziro (Burkina Faso) ; Les familles urbaines africaines ; Médias et redistribution des cartes du pouvoir à l'ère de la liberté d'expression ; Élections et communautarisme au Cameroun : entre intérêts ethno-tribaux, individualismes et aspirations citoyennes ; Étude comparée sur la pratique de co-enseignement aux niveaux des premier et second cycles à l'Université de Kisangani."

  • "Quelles sont les relations entre l'éducation et la santé ? Aujourd'hui, il y a celles où le débat sur la prévention et la promotion de la santé cristallise des positions fortes de la doxa santé publique et celles - fondées sur les théories critiques et des alternatives marquées.L'idée principale est d'apporter à ce débat un éclairage croisé :entre d'une part les pratiques de prévention inscrites dans l'épistèmé de la santé publique; et, d'autre part, les tensions qui apparaissent dès lors que ces savoirs et ces connaissances sont confrontés aux problématiques contemporaines de santé des populations."

  • La France comptait en 2012, date de la dernière grande enquête INSEE, plus de 140 000 personnes sans domicile ; soit alors une hausse de moitié en dix ans. Il est plus que probable que leur nombre ait nettement augmenté depuis.
    Phénomène omniprésent dans les médias et les campagnes électorales, connu dans son histoire jusqu'au xixe siècle, terrain de choix pour les sociologues et anthropologues, on ne sait pourtant quasiment rien de ses évolutions au xxe siècle. D'où cet ouvrage.
    Au prisme d'une association peu connue nationalement mais incontournable dans l'espace lyonnais et qui a conservé de riches archives, Le Foyer Notre-Dame des Sans-Abri, cette histoire permet de répondre à bien des questions. Qui sont les personnes à la rue en France et comment leurs profils ontils évolué ? Quels changements dans les hébergements, sous l'impact des associations, des pouvoirs publics, des profils hébergés et de la conjoncture ? Faut-il se faire cocon ou sas, lieu d'accueil et/ou de réinsertion ? Comment se conjuguent impulsions nationales et inventivité locale, délégation de service public et indépendance, matrice parfois confessionnelle et neutralité ?
    Destiné à tous ceux qui veulent mieux comprendre les enjeux et évolutions de ce problème social depuis trois quarts de siècle, aux étudiants, aux professionnels du social, aux Lyonnais désireux de savoir ce qui se cache derrière cette oeuvre incontournable, cet ouvrage invite aussi à un nouveau regard sur les sans-abri.

  • Il y a maintenant un peu plus de 15 ans était adoptée la loi du 2 janvier 2002 rénovant l'action sociale, qui visait à affirmer les droits des usagers des services et établissements médicosociaux. Les maîtres mots, réaffir- més depuis lors dans nombre de textes, en sont : parcours, projet, prise en charge globale, autonomie.
    Quel bilan en tirer aujourd'hui plus de 15 ans après ?
    S'il n'a pas été dressé officiellement, il nous semble pouvoir dire qu'il est mitigé. Dans nombre de cas, la proclamation de ces droits a été une réelle avancée pour les usagers et a permis aux professionnels et institutions de modifier leurs pratiques vers une plus grande bienveillance.
    Pour autant cette loi n'a pas été sans produire son lot d'effets pervers jusqu'alors peu analysés. Certainement parce qu'il ne viendrait à l'idée de personne de critiquer une loi reconnaissant des droits aux bénéficiaires de l'action sociale. Ce qui prenait la forme de droits est devenu parfois de l'obligation. L'autonomie n'est plus un droit mais une injonction. La contractualisation est passée d'une possibilité à une condition de l'ouver- ture d'aides. Le projet n'est plus une perspective mais un chemin tracé dont il ne faudrait dévier.
    Pour aborder ce bilan et ces évolutions sourdes, cet ouvrage mêle des billets émanant de professionnels de terrain, confrontés aux réalités quo- tidiennes, et de chercheurs ou grands témoins. Son pari est de proclamer des droits nouveaux des usagers. Avec un challenge : le faire sur le ton de la provocation. Nous nous proposons de déconstruire la « novlangue » du travail social, ces mots creux répétés de notes de service en circulaires, de contrats individualisés en projets de service, pour interroger leur sens.

  • L'exercice d'une profession amène à développer des compétences notamment d'expertise intégrant la complexité des situations sociales. Les travailleurs sociaux en exercice individuellement et collectivement (expertise individuelle, expertise collective) se doivent d'autant plus aujourd'hui de professionnaliser cette réalité professionnelle. Cet ouvrage clarifie la notion d'expertise, fournit des outils pour la renforcer, la valoriser.

empty