Tragédie

  • Norma Jean Baker de Troie

    Anne Carson

    • L'arche
    • 14 Janvier 2021

    Poème tragique sur le pouvoir destructeur de la beauté, Norma Jeane Baker de Troie, d'après Hélène d'Euripide, superpose deux figures mythiques, Hélène de Troie et Marilyn Monroe, née Norma Jeane Baker, un seul et même destin entre la cité antique et New York. Hélène et Marilyn, soeurs jumelles unies par une force mytho-poétique, icones de beauté, objets de fascination et destin unique malgré les quelques milliers d'années qui les séparent. Démultipliant les avatars et les effets d'illusion ou usurpation d'identités, Norma Jeane (alias Marilyn Monroe) prend aussi l'apparence de Truman Capote, écrivain et cinéaste américain aux milles excès, ultime superposition et mise en abyme de l'homme créateur et de sa créature, en pleine écriture d'un scénario qu'il « tente de sauver du mélodrame ».
    Janvier 2021 - 14/01/2021 - 64 pages - 11,6 cm x 18,7 cm - 13 € ISBN : 978-2-38198-011-9 Son mari Arthur (on pense à l'écrivain Arthur Miller avec lequel Marilyn fut mariée de nombreuses années), devient sous la plume incisive de Carson, roi de Sparte et de New York, « un homme qui croit à la guerre ».

  • Iphigénie en Tauride

    Johann Wolfgang Goethe

    • L'arche
    • 21 Septembre 2016

    La première version de Iphigénie en Tauride, représentée pour la première fois le 6 avril 1779 à la cour de Weimar, est en prose. C'est au cours de l'été 1786, à Karlsbad, que l'auteur entreprend une version en vers iambiques de sa pièce, qui ne sera terminée que lors de son séjour en Italie. La version initiale en prose, qu'il remania deux fois, ne nous est pas parvenue directement de sa main. La copie du premier état, celui de la représentation de 1779, et celle du second - daté de 1780 - sont le fait de copistes inconnus. Cette dernière comportait des corrections de Goethe lui-même ; mais déposée à la Stadtbibliothek de Strasbourg, elle a été brûlée pendant la guerre de 1870. Enfin la copie du troisième état (1781) est de la main de Vogel, le secrétaire de Goethe. C'est elle qui sert de base à l'édition Insel Bücherei utilisée ici comme référence, même s'il n'existe pas de version « officielle » à proprement parler, Goethe n'ayant autorisé aucune des copies manuscrites qui circulaient de son vivant. La présente édition restitue les deux versions, prose et vers, en traduction française.


    Inspirée de la tragédie d'Euripide, Iphigénie en Tauride devient sous la plume de Goethe une oeuvre profondément humaniste. Substituée par une biche grâce à l'intervention de Diane, Iphigénie échappe de peu au sacrifice ordonné par son père. La déesse l'envoie alors en Tauride où elle devient prêtresse de son culte. Oreste, frère d'Iphigénie, y débarque avec son ami Pylade dans l'intention de dérober la statue de Diane, tandis que le roi Thoas presse Iphigénie de ses voeux matrimoniaux. Face aux réticences de celle-ci, le monarque rétablit les sacrifices humains et souhaite immoler les deux étrangers. Reconnaîtra-t-elle son jeune frère et lui la soeur qu'il croyait morte ? La malédiction pesant sur la race d'Atrée s'inversera-t-elle grâce à l'amour fraternel ?


    « Cette pièce est, selon Jean-Pierre Vincent, la seule tragédie de l'histoire qui finit bien grâce à l'intelligence d'une femme. »

  • Ajax

    Sophocle

    • L'arche
    • 13 Juin 1997

    Ajax, ou comment la scène tragique transforme l'un des grands de l'iliade en un personnage égaré, souffrant, voué à une mort sans gloire au nom des valeurs mêmes qui firent sa gloire.

    Sophocle scrute les silences et les ambiguïtés du texte homérique pour construire le portrait d'un homme victime des dieux, mais aussi de lui-même et d'un monde oú il n'a plus sa place, celui de la cité classique : dans sa rage d'avoir été frustré des armes d'achille au bénéfice d'ulysse, ajax décide de massacrer les chefs grecs qu'il accuse de tromperie, mais la folie envoyée par athéna détourne sa main vers le bétail de l'armée ; revenu à lui, entouré des siens, mais fondamentalement seul comme la plupart des grands héros sophocléens, il se suicide en se jetant sur son épée fixée au soi.

    Si la tragédie de sophocle gagne à être ancrée dans l'historicité des représentations grecques, la folie mélancolique d'ajax et les échos qu'elle suscite prennent place dans une très longue durée qui englobe notre présent.

  • Emmanuel kant

    Thomas Bernhard

    • L'arche
    • 13 Juin 1997

    La logique enseigne que rien n'est plus facile à digérer qu'une compote ou des tripes.

  • Skinner

    Michel Deutsch

    • L'arche
    • 15 Novembre 2001

    Nous sommes dans un port, de l'autre côté d'un étroit bras de mer. Skinner, comme ces autres candidats au départ, ces « voyageurs de l'ombre », attend de s'embarquer pour atteindre l'Europe. Aux mains d'une mafia presque invisible qui organise la traversée, Skinner a du mal à comprendre comment fonctionne ce système opaque et imprévisible.
    Mais le représentant du Passeur lui explique : « Tu veux quelque chose et le Passeur et moi, nous sommes les seuls à pouvoir t'obtenir ce quelque chose. Tu veux qu'il te fasse traverser le détroit, qu'il t'amène de l'autre côté. Or le pays dans lequel tu espères entrer, le pays de l'autre côté du détroit, t'est interdit, Skinner. Tes papiers ne valent rien et tu ne peux pas passer à la nage. Tu as donc besoin du Passeur, de son organisation et de ses filières. Tu as besoin de moi pour intercéder, plaider ta cause auprès du Passeur... Fais voir ton argent. »

  • L'instruction

    Peter Weiss

    • L'arche
    • 15 Octobre 2000

    En 1964, l'année de la création de marat-sade qui le rend mondialement célèbre, peter weiss suit attentivement un procès qui a lieu à francfort.
    Plusieurs responsables du camp d'extermination d'auschwitz doivent répondre de leurs faits et gestes. un grand journal de francfort documente quotidiennement in extenso les débats et le procès rencontre un grand écho. le public en sort - le terme ne paraît pas inapproprié - traumatisé. weiss lui-même a pris des notes durant les débats et se fonde, en élaborant son oratorio en onze chants, sur les reportages publiés.
    Il radicalise le théâtre documentaire en se limitant aux citations. mais il échappe ainsi au danger d'une reconstruction historique toujours subjective et dans le cas de l'holocauste particulièrement problématique. et en organisant les débats, il leur donne une intelligibilité et une forme permettant de mieux comprendre l'histoire et d'en tirer les leçons, pour nous contemporains.

empty