Laurent Binet

  • Civilizations

    Laurent Binet

    • Librairie generale francaise
    • 19 Août 2020

    Vers l'an mille : la fille d'Erik le Rouge met cap au sud avec son mari, quelques hommes, du bétail et des chevaux.
    1492 : Colomb ne découvre pas l'Amérique.
    1531 : les Incas envahissent l'Europe.
    Ce qui a manqué aux Incas pour résister aux conquistadors : le cheval, le fer, les anticorps. Dans Civilizations, les Vikings les leur ont apportés. Quelques siècles plus tard, Atahualpa débarque dans l'Europe de Charles Quint. Il trouve un continent déchiré par les querelles religieuses et dynastiques. Mais surtout, des populations brimées, affamées, au bord du soulèvement - des alliés.
    Voici le récit d'une autre mondialisation, telle qu'au fond il s'en est fallu d'un rien pour qu'elle l'emporte et devienne réalité.

  • HHhH

    Laurent Binet

    • Librairie generale francaise
    • 4 Mai 2011

    Prague, 1942, opération « Anthropoïde » : deux parachutistes tchèques sont chargés par Londres d'assassiner Reinhard Heydrich, le chef de la Gestapo et des services secrets nazis, le planificateur de la Solution finale, le « bourreau de Prague ». Heydrich, le bras droit d'Himmler. Chez les SS, on dit de lui : « HHhH ». Himmlers Hirn heiβt Heydrich - le cerveau d'Himmler s'appelle Heydrich. Dans ce livre, les faits relatés comme les personnages sont authentiques. Pourtant, une autre guerre se fait jour, celle que livre la fiction romanesque à la vérité historique. L'auteur doit résister à la tentation de romancer. Il faut bien, cependant, mener l'histoire à son terme.

  • La septième fonction du langage

    Laurent Binet

    • Librairie generale francaise
    • 31 Août 2016

    « Il a rencontré Giscard à l'Élysée, a croisé Foucault dans un sauna gay, a vu un homme en tuer un autre avec un parapluie empoisonné, a découvert une société secrète où on coupe les doigts des perdants, a traversé l'Atlantique pour récupérer un mystérieux document. Il a vécu en quelques mois plus d'événements extraordinaires qu'il aurait pensé en vivre durant toute son existence. Simon sait reconnaître du romanesque quand il en rencontre. » Roland Barthes meurt renversé par une camionnette le 25 février 1980. Et s'il s'agissait d'un assassinat ? Dans les milieux intellectuel et politique de l'époque, tout le monde est suspect. Jacques Bayard, commissaire de son état, et Simon Herzog,  jeune sémiologue, mènent l'enquête.
      Remarquable ! François Busnel, L'Express.

    On dévore, entre rire et gourmandise intellectuelle. Fabienne Pascaud, Télérama.  Fou, drôle et étourdissant.Thomas Mahler, Le Point.
      Prix Interallié 2015 Prix du Roman Fnac 2015

  • Rien ne se passe comme prévu

    Laurent Binet

    • Librairie generale francaise
    • 27 Mars 2013

    François Hollande est un bon orateur, paraît-il. Spontanément j'ai du mal à le croire. Je n'ai jamais vraiment eu l'occasion de l'écouter mais j'ai en tête sa marionnette des « Guignols » qui, depuis des années, le présente à peu près comme l'idiot du village. On me dit qu'il soulève les foules dans les meetings, qu'il copie Mitterrand dans sa gestuelle et qu'il fait des blagues. Je me rends à La Rochelle pour vérifier. L. B. Du 20 juin 2011 au 6 mai 2012, Laurent Binet a suivi la campagne de l'ancien premier secrétaire du Parti socialiste devenu président de la République. Il en a tenu le journal. Pas de révélations croustillantes, mais des anecdotes, des propos entendus dans des réunions ou des discussions informelles...

  • Civilizations ; entretien avec l'auteur

    Laurent Binet

    • Audiolib
    • 11 Septembre 2019

    Vers l'an mille : la fille d'Erik le Rouge met cap au sud.

    1492 : Colomb ne découvre pas l'Amérique.

    1531 : les Incas envahissent l'Europe.

    À quelles conditions ce qui a été aurait-il pu ne pas être ?

    Il a manqué trois choses aux Indiens pour résister aux conquistadors. Donnez-leur le cheval, le fer, les anticorps, et toute l'histoire du monde est à refaire.
    Civilizations est le roman de cette hypothèse : Atahualpa débarque dans l'Europe de Charles Quint.

    De Cuzco à Aix-la-Chapelle, et jusqu'à la bataille de Lépante, voici le récit de la mondialisation renversée, une nouvelle version de l'Histoire courant sur plusieurs siècles. Avec virtuosité, Laurent Binet, l'auteur de HHhH, déroule à la fois une saga islandaise, la réécriture ô combien savoureuse du journal de Christophe Colomb, une fresque épique célébrant la conquête de l'Europe par les Incas, et une parodie jubilatoire de Cervantès.

    Ce roman extraordinairement ambitieux embrasse les siècles et les civilisations en pratiquant un passionnant « décentrement » qui ne fait plus de l'Europe occidentale le centre du monde.

  • CIVILISATIONS

    Laurent Binet

    • Vintage uk
    • 14 Avril 2022

    A stunningly ambitious and entertaining novel that gives us a counter-factual history of the modern world, from the author of the international bestseller HHhH . Binet''s best book yet: the work of a major writer just hitting his stride. A delightful counterfactual novel. ***** - Daily Telegraph c.1000AD: Erik the Red''s daughter heads south from Greenland 1492: Columbus does not discover America 1531: the Incas invade Europe Freydis is the leader of a band of Viking warriors who get as far as Panama. Nobody knows what became of them... Five hundred years later, Christopher Columbus is sailing for the Americas, dreaming of gold and conquest. Even when captured by Incas, his faith in his superiority and his mission is unshaken. Thirty years after that, Atahualpa, the last Inca emperor, arrives in Europe. What does he find? The Spanish Inquisition, the Reformation, capitalism, the miracle of the printing press, endless warmongering between the ruling monarchies, and constant threat from the Turks. But most of all, downtrodden populations ready for revolution. Fortunately, he has a recent guidebook to acquiring power - Machiavelli''s The Prince . It turns out he is very good at it. So, the stage is set for a Europe ruled by Incas and, when the Aztecs arrive on the scene, for a great war that will change history forever. Civilisations is a wildly entertaining counterfactual story about the modern world, colonisation, empire-building and the eternal human quest for domination. It is an electrifying novel by one of Europe''s most exciting writers. ''What if the 1492 ''discovery'' of America...alerted the Incas to the existence of a land to the east that might be ripe for conquest?'' Literary Review

  • THE 7TH FUNCTION OF LANGUAGE

    Laurent Binet

    • Vintage uk
    • 5 Avril 2018

    One of the funniest, most riotously inventive and enjoyable novels you'll read this year' - Observer Roland Barthes is knocked down in a Paris street by a laundry van. It's February 1980 and he has just come from lunch with Francois Mitterrand. Barthes dies soon afterwards. History tells us it was an accident.

    But what if it were an assassination? What if Barthes was carrying a document of unbelievable, global importance? A document explaining the seventh function of language - an idea so powerful it gives whoever masters it the ability to convince anyone, in any situation, to do anything.

    Police Captain Jacques Bayard and his reluctant accomplice Simon Herzog set off on a chase that takes them from the corridors of power to backstreet saunas and midnight meetings. What they discover is a worldwide conspiracy involving the President, murderous Bulgarians and a secret international debating society.

  • Forces et faiblesses de nos muqueuses

    Laurent Binet

    • Le manuscrit
    • 26 Juillet 2001

    Baiser. Observer. Exister. Descendre les pistes de la conscience. Réagir en une fraction de seconde. Changer les choses. Ne pas attacher d'importance à ses souvenirs. S'en sortir, s'accomplir, faire au mieux. Méthodologie complexe de la vie humaine.

  • La vie professionnelle de laurent B.

    Laurent Binet

    • Little big man
    • 1 Octobre 2004

    A quoi pense un prof ? Ce livre permet de lire dans l'esprit d'un enseignant tout au long d'une années scolaire : il ne s'agit pas seulement d'un journal, mais d'un journal intime.
    Tout y est dévoilé : les splendeurs et les misères d'une profession, les espoirs et les déceptions d'un individu qui, au delà ou en deçà de sa fonction. reste u, homme avec ce que cela peut impliquer de dignité et de bassesse de générosité et de mesquinerie, de révolte et de résignation. Ce témoignage permet a tous ceux qui sont allés à l'école d'assouvir un vieux fantasme : passer de l'autre côté du miroir, c'est-à-dire pénétrer dans la salle des profs.

  • THE SEVENTH FUNCTION OF LANGUAGE

    Laurent Binet

    • Harvill secker
    • 4 Mai 2017

    PARIS 1980 A BRILLIANTLY ERUDITE COMEDY that RECALLS FLAUBERT'S PARROT and THE NAME OF THE ROSE with more than a dash OF THE DA VINCI CODE From the cafes of Saint-Germain to the corridors of Cornell University, and into the duels and orgies of the Logos Club, a secret philosophical society that dates to the Roman Empire.

    Binet has written both a send-up and a wildly exuberant celebration of the French intellectual tradition.

  • Dictionnaire amoureux du tennis

    ,

    • Plon
    • 17 Septembre 2020

    L'association de l'écrivain Laurent Binet et du sportif Antoine Benneteau a tout de l'attelage complémentaire et du double gagnant. Laurent Binet apporte sa vision d'amateur passionné porté aussi bien sur l'analyse structuraliste et la déconstruction que sur le registre épique (voire héroïcomique) ; Antoine Benneteau nous fait partager sa connaissance du milieu ainsi que sa science du jeu, et nous fait vivre de l'intérieur la vie du circuit professionnel.
    Ex-joueur professionnel, Antoine Benneteau est le frère et fut le coach de Julien Benneteau, ancien 25e joueur mondial et aujourd'hui capitaine de l'équipe de Fedcup (vainqueur de l'édition 2019). C'est lui qui a contacté Laurent Binet pour lui proposer ce projet de dictionnaire, après avoir lu la Septième fonction du langage (où l'une des scènes se déroule lors de la finale de Roland-Garros 1981). Laurent Binet avait, quant à lui, déjà couvert Roland Garros en 2016 pour le journal L'Equipe.

empty