Mouradine Olmez

  • Le sang et la cendre

    Mouradine Olmez

    • Espace d'un instant
    • 10 Octobre 2008

    À l'automne 1942, l'offensive nazie force l'Armée rouge à une retraite dans le Caucase nord. Plusieurs centaines d'hommes originaires de la région rentrent chez eux après avoir été abandonnés à leur sort par leur commandement. Ils sont alors considérés comme « bandits » ou « déserteurs » par le pouvoir soviétique, qui donne l'ordre aux troupes du NKVD (ancien KGB) de les liquider. Elles entreprennent alors le génocide de la population civile balkare, bien que celle-ci eût jusqu'ici aidé l'Armée rouge en lui fournissant les vivres nécessaires. Le Sang et la Cendre met en scène le procès qui aurait dû se tenir à la chute de l'URSS pour juger ces crimes, en utilisant les véritables témoignages des survivants comme auditions devant le tribunal. Mouradine Olmez accomplit donc ici un émouvant travail de mémoire, et réclame, à travers cette tragédie moderne, que justice soit enfin rendue.

  • Vivra

    , ,

    • Espace d'un instant
    • 29 Avril 2017

    Beslan, septembre 2004. Plus d'un millier d'enfants et d'adultes sont pris en otage le jour de la rentrée scolaire dans uen école d'Ossétie-du-Nord, dans le Caucase, par un groupe de terroristes réclamant le retrait des troupes russes de Tchét- chénie. Après plusieurs jours, les forces russes donnent l'assaut : bilan, 334 morts. Tous les preneurs d'otage sont tués, sauf un. Il plaide non coupable. Malgré les demandes des familles des victimes, aucun responsable politique ou militaire ne répondra de cet assaut devant la justice.

empty