RELIGIONS & SPIRITUALITÉ

  • « Tant de fois je me suis tenue avec des mourants et avec leurs familles. Tant de fois j'ai pris la parole à des enterrements, puis entendu les hommages de fils et de filles endeuillés, de parents dévastés, de conjoints détruits, d'amis anéantis... ».
    Etre rabbin, c'est vivre avec la mort : celle des autres, celle des vôtres. Mais c'est surtout transmuer cette mort en leçon de vie pour ceux qui restent : « Savoir raconter ce qui fut mille fois dit, mais donner à celui qui entend l'histoire pour la première fois des clefs inédites pour appréhender la sienne. Telle est ma fonction. Je me tiens aux côtés d'hommes et de femmes qui, aux moments charnières de leurs vies, ont besoin de récits. ».
    A travers onze chapitres, Delphine Horvilleur superpose trois dimensions, comme trois fils étroitement tressés : le récit, la réflexion et la confession. Le récit d' une vie interrompue (célèbre ou anonyme), la manière de donner sens à cette mort à travers telle ou telle exégèse des textes sacrés, et l'évocation d'une blessure intime ou la remémoration d'un épisode autobiographique dont elle a réveillé le souvenir enseveli.
    Nous vivons tous avec des fantômes : « Ceux de nos histoires personnelles, familiales ou collectives, ceux des nations qui nous ont vu naître, des cultures qui nous abritent, des histoires qu'on nous a racontées ou tues, et parfois des langues que nous parlons. » Les récits sacrés ouvrent un passage entre les vivants et les morts. « Le rôle d'un conteur est de se tenir à la porte pour s'assurer qu'elle reste ouverte » et de permettre à chacun de faire la paix avec ses fantômes...

  • Paroles pour une vie bonne

    Anselm Grün

    • Salvator
    • 26 Novembre 2020

    Comment mener une vie « bonne » ? Comment trouver le bonheur au fil de l'existence, en dépit des obstacles ou des difficultés que nous pouvons rencontrer ? Aux frontières de la philosophie et de la spiritualité, ces questions habitent depuis l'Antiquité les hommes en quête de sens. Des figures aussi différentes que Sénèque ou saint Augustin écriront sur ce qui constitue à leurs yeux « la vie heureuse ». Et jusqu'à aujourd'hui, ce souci de « vivre selon le bien » est au coeur des préoccupations de nombre de nos contemporains, parfois désorientés ou happés par un quotidien envahissant.
    C'est pour répondre à cette recherche intérieure qu'Anselm Grün propose ici un florilège de réflexions personnelles et de citations de sagesse puisées aux meilleures sources. Parmi celles-ci, la tradition bénédictine, si attentive à l'homme et à son équilibre de vie, occupe une place privilégiée.

  • Qu'est-ce qu'un fait religieux et que révèle-t-il ? Qu'est-ce que le sacré ? Quel est l'idéal de l'homme religieux ? Une fois de plus, Mircea Eliade (1907-1986) met son érudition et sa puissance intellectuelle synthétique au service du lecteur pour l'éclairer sur les religions du monde entier, leur signification et leur histoire.

  • Le premier et le dernier mot des Évangiles, c'est une annonce de Joie.
    Le premier et le dernier mot de l'existence, c'est aussi une annonce de Joie.
    « Nous n'avons pas d'autre devoir que la Joie ». Ce propos de Paul Claudel est celui d'un converti dont le caractère eut été bien noir s'il n'avait pas rencontré le Dieu de la Joie.
    Après quatre-vingt-dix années sur cette petite planète, après avoir passé le plus clair de mon temps à entendre les joies et les angoisses de mes semblables, je suis de plus en plus convaincu que le terme de tout sera une joie qui dépasse nos rêves les plus insensés. Dieu est joie parce que Dieu est amour.

  • Dans cet ouvrage, l'auteur apporte ses conseils sur les attitudes à adopter pour passer le cap de la soixantaine : assumer son passé, écouter sa blessure, reconnaître sa faiblesse, accueillir sa fragilité, désirer aimer. Il aborde également, de manière pragmatique, des réalités telles que l'andropause, la ménopause, la retraite, l'art d'être grands-parents, vieillir et mourir. Un poème termine chacun des huit chapitres pour laisser la place au désir et à l'intériorité. Un ouvrage unique, à la fois pratique et spirituel, incarné et concret, qui constitue un art de vivre au présent.

  • Pour comprendre nos origines et le monde d'aujourd'hui. Dans cet ouvrage complet, retrouvez les grandes familles de religions : les polythéismes antiques, qui nourrissent encore notre imaginaire ; le judaïsme trois fois millénaire ; le christianisme et ses Églises ; l'islam sunnite et chiite. Plus loin de nous, les spiritualités orientales : le bouddhisme qui domine l'Asie, mais aussi l'hindouisme, le taoïsme et le shintoïsme. Enfin, pénétrez dans l'univers des esprits et des chamanes héritiers de croyances millénaires.
    Découvrez :
    * Les grandes familles de religions.
    * L'histoire des religions d'hier et d'aujourd'hui.
    * Les grands personnages et les textes sacrés.
    * Les repères clés et les grandes ruptures de l'Histoire.
    * Les problématiques à l'oeuvre dans le monde contemporain.
    />

  • L'invention des religions

    Daniel Dubuisson

    • Cnrs
    • 15 Octobre 2020

    L'histoire des religions est une discipline au croisement de plusieurs champs, distincte de la théologie et de l'histoire religieuse. Elle appartient en propre à l'univers de la pensée occidentale. Et à ce titre, elle est profondément influencée par le christianisme.
    Ce sont justement les origines et l'histoire chrétiennes de la notion de religion que démontre dans un premier temps cet ouvrage. Les impasses et les contradictions majeures auxquelles sont confrontées les approches traditionnelles de l'histoire des religions sont alors mises au jour.
    Daniel Dubuisson poursuit son parcours critique en introduisant dans un second temps le récent courant anglo-saxon largement méconnu en France des critical studies of religion. Citons parmi les auteurs étudiés?: T. Asad, T. Fitzgerald, R. King, D. Chidester, D. Wiebe, R. T. McCutcheon. Leurs concepts et leurs méthodes, ici présentés, contribuent à déconstruire les arguments pseudoscientifiques circulaires expliquant la religion par la religion (M. Eliade, R. Otto).
    L'homo religiosus est ici démythifié, lui qui se définissait par son instinct religieux inné et son appartenance à la culture occidentale. Parallèlement, la fonction normative du christianisme à l'égard des autres formes de croyance est dénoncée. La question du pouvoir est ici centrale, l'arme religieuse participant à la «?violence épistémique?» propre au colonialisme.
    Daniel Dubuisson ouvre avec cet essai de stimulantes nouvelles perspectives.

  • Un livre de prières pour tous les grands-parents, avec des textes simples et profonds, à partager en couple ou avec ses petits-enfants, et à personnaliser selon les événements de la vie.
    - Une introduction sur l'évolution de la mission des grands-parents dans la société d'aujourd'hui, et leur rôle de "passeurs" de foi.
    - Une première partie avec des prières à dire "en couple" (au fil des temps liturgiques / au gré des événements de la vie) - Une seconde partie avec des prières à dire "avec les petits-enfants" (au fil des temps liturgiques / au gré des événements de la vie) - Près de 60 prières en tout, complétées par des idées d'activités et de démarches à faire en couple ou en famille - Des illustrations d'Éric Puybaret pour aider à la prière

  • Le Saint-Siège a toujours été la cible de services secrets étrangers. Persuadés que le Vatican dispose d'un réseau de renseignement sans équivalent au monde, ils veulent en percer les secrets ou s'en faire un allié.
    Pendant la Seconde Guerre mondiale et la guerre froide, Rome a été un véritable nid d'espions de toutes nationalités. Sous couverture de diverses institutions, certains monsignori ou simples prêtres se sont impliqués dans des missions secrètes allant de la chasse aux « taupes » à la diplomatie secrète, en passant par des enquêtes sur les assassinats de prêtres ou des scandales susceptibles d'éclabousser l'Église.
    Les Espions du Vatican raconte, pour la première fois, 80 ans de guerres secrètes et de coups tordus. L'ouverture des archives de nombreux services ayant travaillé contre ou avec le Vatican permet de lever le voile sur des affaires longtemps ignorées et de présenter de nombreuses révélations.
    L'infiltration clandestine de prêtres russophones en URSS sous Staline, presque tous démasqués par le KGB, les négociations secrètes menées par Jean XXIII avec Khrouchtchev, les relations étroites du cardinal Montini, futur Paul VI, avec la CIA, l'infiltration du Vatican par les différents services secrets du bloc de l'Est.
    Ces épisodes et bien d'autres dessinent une autre histoire de la papauté contemporaine. L'ouvrage aborde également les affrontements souterrains qui ont opposé certains groupes au sein de l'Église et revient sur les affaires financières controversées de l'Église dans les années 1970-1980. Il décrypte enfin les « barbouzeries » et coups tordus qui ont marqué le pontificat de Benoît XVI et sont encore en cours sous François.

  • Pendant le confinement du printemps 2020, alors que l'Italie n'arrive plus à compter ses morts, une photo fait le tour du monde : le pape François, de son balcon, bénit la place Saint-Pierre entièrement vide. Les cérémonies de Pâques ont été annulées, les chrétiens souffrent de ne plus pouvoir se retrouver ni prier ensemble, mais le pontife est toujours là pour incarner le message de l'Église.

    François ressent la nécessité d'éclairer cette période d'obscurité, d'aider les gens à retrouver un sentiment religieux qui semble perdu avec la pandémie, de leur redonner un élan d'espoir et de solidarité, de foi et de courage. Profondément attentif aux dynamiques contemporaines, il se montre très critique à l'égard des gouvernements populistes : privilégier l'économie face à la Covid-19 s'apparenterait à un génocide. Ses discours quotidiens ne cessent de rappeler les trois grandes menaces qui pèsent sur le monde actuel : l'iniquité, le nouvel esclavage subi par les plus démunis et la ruine de la nature.

    Dans ce livre passionnant, rigoureusement documenté, Marco Politi décrit les bouleversements à l'oeuvre dans l'Église, et montre pourquoi le pape François, tandis que la pandémie continue de faire des ravages, est le seul dirigeant au monde capable de prendre le recul nécessaire pour penser la société de demain et favoriser sa renaissance.

  • La Bible, traduction liturgique avec notes explicatives (compacte - bleu clair). Comprendre la Bible. Ils sont nombreux aujourd'hui encore ceux qui expriment un tel souhait, comme le faisait, à l'aube du christianisme, le haut fonctionnaire de la reine d'Éthiopie, rejoint par le diacre Philippe sur le chemin qui descend de Jérusalem à Gaza. Les chrétiens de langue française disposent désormais d'une traduction complète de la Bible réalisée par des équipes de spécialistes en vue d'être proclamée dans la liturgie, mais aussi pour être utilisée dans la catéchèse et méditée dans la lecture personnelle. Pour aider ceux qui cherchent à comprendre davantage, une équipe d'exégètes de la Bible a rédigé des notes explicatives permettant d'aller plus loin. Ces notes s'adressent à tout lecteur désireux d'approfondir sa compréhension de la Bible, individuellement ou en groupe. On y trouvera toutes les informations utiles pour mieux comprendre le texte et le savourer.

  • Dictionnaire Jésus

    Renaud Silly

    Ce Dictionnaire est une oeuvre originale, qui puise dans le dernier état de la recherche internationale, souvent méconnu en France, sur l'énigme posée par Jésus de Nazareth. Il a été conçu dans un esprit scientifique, par une équipe restreinte, sous la direction de frère Renaud Silly, liée à l'École biblique et archéologique française de Jérusalem et qui rassemble une vingtaine d'auteurs français, belges, israéliens et américains. Cet ouvrage monumental répond parfaitement à l'objectif que ses maîtres d'oeuvre se sont fixé : porter sur Jésus non un regard neuf, mais renouvelé, en partant du pays qui fut le sien, en le resituant sur sa terre originelle et au milieu de son peuple. Au plus près de ses sources, autrement dit. Tout en Jésus est juif, rappellent-ils. La judaïté du Christ court ainsi depuis ses origines jusqu'à la réception de son Évangile et à la fondation du christianisme. Elle offre un cadre de lecture novateur à de tous les événements soigneusement répertoriés de sa vie. Le Dictionnaire fait une place très large, outre à la personne du Christ, à son enseignement et aux rites qui se réclament de lui. Ces différentes rubriques insistent sur les méthodes par lesquelles la science appréhende « l'objet » Jésus, sur son enseignement, sur la séquence Passion-Résurrection et enfin sur les divers contextes, géographique, historique et littéraire, de son action. Il est nourri d'abondantes références aux textes anciens, bases essentielles pour atteindre à une connaissance complète sur Jésus.

  • Jérôme Cordelier est parti à la rencontre de ces chrétiens, catholiques, protestants, orthodoxes qui résistèrent aux nazis et dont les rôles sont de nos jours minimisés.
    On a souvent souligné les compromissions avec Pétain et le régime de Vichy des chefs des Églises, à raison, mais sans se souvenir que plusieurs d'entre eux furent aussi reconnus Justes pour avoir sauvé des juifs. On a oublié, surtout, que de nombreux prêtres, pasteurs, religieux, religieuses et une multitude de simples croyants furent parmi les premiers à se dresser contre l'occupant. Certains ont agi sur le devant de l'Histoire - de Gaulle et Leclerc, au premier chef -, la plupart dans un secret absolu.
    De la Corrèze jusqu'à Yad Vashem à Jérusalem, cette enquête de terrain, très documentée et nourrie des confidences de survivants, met l'accent sur ces femmes et ces hommes qui se sont engagés, parfois sacrifiés, pour la liberté, leur patrie mais aussi avec la haute idée qu'ils se font de l'humanité. Au nom d'un idéal qui guidait leur vie, ils se sont battus pour que leurs contemporains vivent la leur. Ils n'ont pas toujours combattu au nom de leur foi, mais celle-ci les a pétris, a été constitutive de leur vision du monde et les a soutenus à travers les épreuves. Ces grands témoins peuvent éclairer de leur halo de lumière nos chemins cabossés.

  • « Malheur à vous, scribes et pharisiens hypocrites ! » La phrase terrible que l'évangile de Matthieu met dans la bouche de Jésus a pour deux millénaires déterminé l'image des pharisiens comme faux dévots, alimentant ainsi la polémique anti-judaïque. Depuis seulement quelques décennies, l'exégèse chrétienne et le recours aux sources historiques anciennes, de Flavius Josèphe à la littérature rabbinique, ont permis de rendre justice à ce courant du judaïsme antique. La grande historienne de la période, Mireille Hadas-Lebel, fait le point sur ce que l'on sait et sur ce qui reste encore dans l'ombre.
    Par quelles croyances et pratiques les pharisiens se distinguaient-ils des autres courants juifs ? Quelle était leur influence auprès des masses ? Les vifs débats que Jésus mène avec eux relèvent-ils d'une critique externe ou au contraire d'une controverse interne au mouvement pharisien - autrement dit, pourrait-on aller jusqu'à dire que Jésus lui-même était un pharisien ?

  • Les prêtres sont des anges gardiens très discrets. Il est indispensable de leur donner la parole afin de prendre conscience de leurs états d'âme, leurs analyses, leurs espoirs comme leurs doutes. En nous parlant d'eux-mêmes, de leur façon de nous voir et de nous aimer, ils nous parlent de nous. Ils ont tant de choses à dire sur les rapports humains, sur la vie, sur la mort, sur le bonheur et la souffrance. L'Église, traversée par des séismes liés au comportement pédocriminel et sexuel de certains de ses bergers, broie parfois les âmes qu'elle voudrait sauver. Elle a trop longtemps nié cette évidence malheureuse. Tout groupement humain renferme un pourcentage d'individus qui se comportent en barbares, se laissant dominer par le mal dont nous sommes tous porteurs et que nous sommes libres de choisir en renonçant à lui résister. Mais il n'est pas possible de résumer la communauté de nos prêtres à la minorité capable du pire alors même qu'ils avaient décidé de consacrer leur vie et leur pouvoir de bienveillance à leur prochain. De la même manière, l'Église n'a pas de leçons à donner aux autres cultes, à ceux qui ont préféré d'autres symboles que celui de la croix. Paroles de prêtres est nourri par des textes contemporains : témoignages, lettres, journaux intimes ; s'y rajoutent des textes restituant l'évolution du ressenti des prêtres depuis l'Inquisition ainsi que quelques écrits intimes de gens d'Église qui ont marqué l'histoire, que leurs noms aient été médiatisés ou non. Paroles de prêtres n'est pas un témoignage à charge ou à décharge, c'est une pièce à conviction précieuse sur une institution et sur des hommes qui vivent entre deux mondes.

  • S comme Scout et Spiritualité, mais aussi Service, Simplicité, Saltimbanque, Style, etc. À travers une série de courts textes, Benoît Vandeputte, ancien aumônier général des Scouts et Guides de France, décline la lettre S dans un abécédaire où l'anecdote et le bon mot le disputent à la réflexion spirituelle. Toutes les caricatures disparaissent : ne reste que la force de l'engagement. Un siècle après la fondation du scoutisme en France, il relit cette spiritualité à la lumière de ce que l'ordre dominicain y a apporté : une esthétique, une sagesse, une école de l'amitié et de liberté.
    Un hommage qui résonne comme un appel à rejoindre l'aventure.

empty