SCIENCES & SCIENCES ET VIE DE LA TERRE

  • Le sang est le plus connu des fluides corporels. Mais le corps humain brasse bien plus de liquides : chaque jour, deux litres et demi de fluides entrent et sortent de notre corps. Tout au long de la vie, les fluides jouent un rôle essentiel : du ventre maternel, où l'embryon passe neuf mois à nager, boire et uriner jusqu'à notre fin, qui voit notre corps se transformer en "fluide de purge" pour ne faire finalement plus qu'un avec la nature.
    De l'urine qui évacue nos déchets à la lymphe qui maintient le niveau d'hydratation de notre corps, en passant par les mucus qui protègent certains de nos organes sensoriels et respiratoires, ce livre vous fait découvrir avec humour la mécanique des fluides du corps humain

  • Ce récit d'anticipation nous plonge au coeur des débats scientifiques d'un futur indéterminé. Quelque part entre faits scientifiques et affabulations poétiques se dessine un horizon troublant : et si les araignées, les wombats et les poulpes nous adressaient des messages codés à travers leurs comportements ? Par cette étonnante expérience de pensée nourrie des plus récentes découvertes scientifiques, Vinciane Despret ouvre la voie à un décentrement de la condition humaine sur Terre.

  • Que diraient les arbres si on les écoutait ? A la suite de son premier livre «Et si on écoutait la nature ?» (Payot), Laurent Tillon s'attache aujourd'hui à raconter l'histoire d'un chêne pédonculé bien particulier de la forêt de Rambouillet. Alliant une sensibilité naturaliste développée depuis l'adolescence aux découvertes scientifiques les plus récentes, l'auteur est pour la première fois en mesure de réaliser la biographie de cet arbre majestueux en pleine force de l'âge. A travers la vie pleine de suspense et de rebondissements de ce chêne, c'est l'occasion de brosser, avec tendresse et humour, les portraits étonnants de toute une galerie d'êtres qui interagissent avec lui, du champignon invisible (mais néanmoins indispensable) au cerf et au loup en passant par le capricorne, le mulot et bien d'autres encore. Bien qu'en apparence parfaitement immobile, «Quercus» tisse des liens indéfectibles avec tous les habitants de la forêt. Prédation bien sûr, mais surtout coopération et alliances à tous les étages, du sous-sol à la canopée. Ayant dressé ses premières feuilles quelques décennies avant la Révolution française, dans un paysage de lande arborée difficilement imaginable aujourd'hui, «Quercus» raconte aussi un volet de l'histoire tumultueuse des hommes à travers leurs relations complexes et ambigües aux arbres. De la forêt royale vouée au seul divertissement de la cour jusqu'au souci du végétal qui irrigue maintenant des pans entiers de la société, Laurent Tillon évoque avec empathie l'émergence et l'évolution de la sensibilité au vivant.

  • D'où vient la vie? Comment une seule cellule fertilisée peut-elle produire quelques 40 mille milliards de cellules ? Comment ces cellules "savent-elles" fabriquer un humain ?
    Le développement embryonnaire est une merveilleuse mécanique qui se reproduit infailliblement de génération en génération. Comment est codée, programmée, cette remarquable régularité? Spécialiste mondiale du développement embryonnaire, Magdalena Zernicka nous fait découvrir l'incroyable chorégraphie cellulaire, qui petit à petit, sans plan de construction, donne naissance à un organisme complexe. Mêlant son parcours personnel, depuis son initiation à l'embryologie dans la Pologne communiste à une grossesse tardive qui aurait pu mal tourner et ses propres découvertes dans le traitement de maladies génétiques, Magdalena Zernicka- Goetz nous ouvre les portes sur le futur de la reproduction humaine.

  • Des vers qui parasitent les grillons et les poussent à se suicider en se jetant à l'eau.
    D'autres qui conditionnent des fourmis afin qu'elles restent immobiles des heures durant pour qu'un prédateur vienne les dévorer. Une souris rendue accro à l'urine de félin, qui se jette dans la gueule d'un chat. Les coucous qui obligent d'autres espèces d'oiseaux à élever leur progéniture à leur place. Un champignon qui s'empare du système nerveux d'une fourmi pour la transformer en esclave...
    Les parasites manipulateurs sont présents partout dans la nature et rien ne semble pouvoir leur résister.
    L'auteur, Clément Lagrue, parasitologue, fait partie des quelques chercheurs qui, sur la planète, se consacrent à l'étude de ces êtres étonnants.
    Ces êtres qui ne paient pas de mine, mais aux pouvoirs extraordinaires, sont capables de « zombifier » des organismes, bien plus grands, plus forts et en apparence plus complexes qu'eux. Ils peuvent ainsi modifier, à leur profit, la morphologie de leur hôte malgré lui (comme sa couleur), et sa physiologie (l'hôte va saliver plus, consommer plus d'oxygène ou produire un surplus de lipides).
    L'Homme n'est pas épargné ! Leur parasitisme pourrait en effet expliquer certains de nos troubles du comportement. Bienvenue dans l'univers diabolique des parasites manipulateurs.

  • Nous sommes parents avec toutes les bêtes. Mais qu'est-ce qui distingue réellement l'animal humain des autres espèces ?

    Dans le monde vivant, la sélection naturelle est le moteur de l'évolution ; il n'en est pas tout à fait ainsi pour l'Homo sapiens d'aujourd'hui. Contrairement aux autres espèces, les mammifères humains que nous sommes sont motivés par la recherche du plais...

  • « Ce n'est pas le plus fort de l'espèce qui survit ni le plus intelligent. c'est celui qui sait le mieux s'adapter au changement. » Charles Darwin.

    De la tectonique des plaques pour comprendre l'émergence des continents aux premiers organismes vivants jusqu'aux mammifères et aux Hommes, cet ouvrage unique retrace des millions d'années de vie sur Terre. Cette encyclopédie familiale propose un classement par période géologique(de l'Archéen au Quaternaire) et rend accessible l'histoire des premières formes de vie primitives grâce: - au traitement distinct des plantes, des invertébrés et des vertébrés ; - aux cartes, graphiques et chronologies pour se repérer ; - aux indicateurs d'échelles des espèces pour imaginer leur taille réelle ; - à l'iconographie riche et aux reconstitutions en 3D de squelettes et de fossiles complexes. Les fougères arborescentes, les prêles, les calamars géants, les coraux, les vélociraptors et autres tyrannosaures n'auront plus aucun secret pour vous. Explorez cette incroyable vie sur Terre !

  • L'action de l'électricité se révèle dans trois domaines principaux : la lumière, la force, l'information. Une telle immatérialité la fait passer pour innocente. Pourtant, son efficacité repose essentiellement sur le pouvoir du feu, elle n'est qu'un vecteur énergétique. Dégâts et déchets sont cachés en amont ou en aval de son utilisation.

    À travers un parcours historique d'Ampère à Bill Gates, les auteurs démontent les coulisses et les travers du mythe électrique et de la numérisation de nos existences. Non, le tout-électrique-tout-numérique ne sauvera pas la planète ! Avant qu'ils ne nous emprisonnent totalement, arrachons-nous à leur pouvoir de séduction et sortons de la Matrix.

  • Climat Parlons vrai. Est-il trop tard pour sauver le climat ? Une justice climatique est-elle possible ? Que penser du « capitalisme vert » ? La collapsologie est-elle aussi paralysante que le climato- scepticisme ? Autant de questions, et bien d'autres, abordées ici par Jean Jouzel, l'un des plus grands climatologues français, et Baptiste Denis, jeune citoyen engagé. Entre mises au point scientifiques et réflexion sur nos responsabilités, Climat. Parlons vrai propose une analyse lucide de la situation et confronte deux générations dans un dialogue juste et sans langue de bois.

  • Grâce aux sondes automatiques, on sait que de l'eau a coulé à la surface de Mars, que cette dernière est émaillée de volcans géants et qu'elle a jadis subi un terrible changement climatique. Mais pourquoi n'a-t-elle pas évolué comme la Terre ? Aurait-elle abrité la vie ? Mystère...
    Pour répondre à ces questions et à bien d'autres encore, l'objectif scientifique est aujourd'hui de rapporter des échantillons de la planète rouge. Mais un autre programme d'une tout autre nature se dessine, sous la pression inédite d'acteurs privés : y envoyer un jour des hommes.
    Défi colossal ! Concevoir un atterrisseur, se protéger des radiations meurtrières, trouver des ressources sur place, gérer la psychologie humaine durant l'interminable voyage, etc. Ce qui paraît impossible est pourtant déjà en préparation. À l'heure où le retour d'échantillons s'amorce, Francis Rocard nous propose un tour d'horizon, aussi fascinant que documenté, de cette ambition spatiale sans précédent.

  • Grand amateur de cabinets de curiosités et d'expérimentations scientifiques, Élie Richard a rassemblé dans son Histoire naturelle une collection de 200 notices illustrées consacrées à ce qu'il y a de plus remarquable selon lui dans les règnes animal, végétal et minéral, sans compter les phénomènes que l'on appelle les « météores ».
    Pour réaliser ce précieux manuscrit richement orné de vignettes aquarellées, élie Richard a mis à contribution les livres de sa copieuse bibliothèque scientifique, comme il l'a fait pour ses notices, prélevant ici et là, confrontant ses sources, leur apportant des corrections le cas échéant, non sans faire part de sa propre expérience.
    C'est donc à une promenade parmi les textes et les images des ouvrages qui font autorité à l'orée du siècle des Lumières que nous convie cet opus. Cette Histoire naturelle est aussi, par la sélection même qu'Élie Richard opère parmi les objets du monde et par la façon dont il les présente, un excellent témoignage de l'évolution de la curiosité savante, ou, pour reprendre ses propres termes, de la belle Curiosité.

  • Année?après?année,?la?campagne?française?disparaît?sous?la?ville. Malgré les proclamations indignées et les législations vertueuses, la terre fertile se raréfie, les espaces naturels se morcellent, la ville s'éparpille et se cloisonne, l'automobile s'impose comme unique lien social.
    Le phénomène, connu sous le nom d'étalement?urbain, ne résulte pas seulement, comme on le croit souvent, de la crise du logement et du désir d'accession à la propriété. Centres commerciaux, entrepôts, parkings, la ville étalée se nourrit, en France comme ailleurs, d'une économie opulente et d'une société qui valorise le bonheur individuel, à court terme de préférence. Autrement dit, nous?sommes?tous?responsables.
    Les égoïsmes locaux, les tentations des élus et les tics des aménageurs se heurtent çà et là à des réflexes de survie. On pourrait densifier et vitaliser la ville existante. On pourrait prendre les décisions au bon niveau et en réfléchissant à l'avenir. On pourrait résister au tout-parking.
    On?pourrait?améliorer?la?qualité?de?vie?sans?gaspiller?le?territoire.
    Les auteurs brossent dans cet essai un portrait vivant et sans concession de la bataille inégale qui se livre entre la soif de bitume et les rares garde-fous susceptibles de contrer le phénomène.

empty