SCIENCES & SCIENCES ET VIE DE LA TERRE

  • Le livre de l'espoir Nouv.

    Immense scientifique à la renommée internationale, Jane Goodall est à jamais celle qui a démontré que l'outil n'était pas le propre de l'humain. L'histoire de cette jeune femme vivant avec les chimpanzés en Tanzanie dans les années 50 avait fasciné le monde entier, mais il lui aura fallu des décennies pour faire entendre l'essentiel de sa découverte:l'être humain n'est pas le centre du monde, mais un individu «sapiens» parmi toutes les espèces vivantes. Cette révolution des mentalités qu'elle a engagée avant tous est désormais réactualisée par les événements dramatiques qui frappent la planète:le réchauffement climatique, la disparition des espèces végétales et animales, mais aussi la pauvreté accrue de populations. Dans ce livre, la célèbre messagère de la paix des Nations Unies s'appuie sur son parcours de vie pour livrer à notre réflexion ses raisons d'espérer. Elle en appelle à un nouveau code moral universel pour relever les défis que font peser les menaces environnementales sur l'ensemble du monde vivant et redéfinir les liens entre l'humain et la nature.

  • Histoires naturelles et extraordinaires des animaux de La Fontaine Nouv.

    Oubliez la supposée naïveté du corbeau, la cruauté du loup ou la bêtise du rat et découvrez les capacités admirables des animaux telles que la science les connaît aujourd'hui.

    Le grand éthologue Luc-Alain Giraldeau a revisité sept des magnifiques fables de Jean de La Fontaine. Sous sa plume, Le Lièvre et la Tortue illustre la course pour la survie contre les microbes les plus pathogènes, La Cigale et la Fourmi nous rappelle que l'exploitation est universelle et existe à toutes les échelles du vivant tandis que Le Pêcheur et le Petit Poisson révèle les fines prédictions économiques auxquelles se livrent abeilles, écureuils ou crabes.

    Des héros populaires, des thèmes d'actualité, des informations inédites sur les intelligences animales avec, en prime, des leçons de vie, pertinentes et positives.

    Un fabuleux bestiaire illuminé par la science.

  • Le sol que nous piétinons n'est rien de moins que l'origine du monde. Il héberge la plus grande fraction de la biodiversité et la plus grande diversité des mécanismes qui permettent le fonctionnement des écosystèmes. Ce n'est que très récemment que nous avons pris conscience de son importance et des menaces qui pèsent sur lui. Marc-André Selosse nous propose un périple souterrain pour découvrir le sol et mieux le comprendre

  • Encore aujourd'hui, la sexualité animale reste une énigme. Pourquoi est-elle assortie de pareilles incertitudes?? A-t-elle seulement pour objectif d'assurer efficacement la reproduction?? Et que vient faire le plaisir dans cette histoire qu'il complique assurément??
    Et pourtant, 95?% des espèces animales ne pensent qu'à ça, et même la mouche jouit...
    Suivant le fil de l'évolution, Thierry Lodé nous raconte dans ce nouveau livre la félicité du poulpe, l'extase du moineau et la volupté du capucin. On y découvre que dauphins, perruches et écureuils sont adeptes de masturbations intempestives. On y apprend que le tapir et le canard détiennent le plus long des organes, mais que le vagin et le clitoris des femelles font de leur mieux pour rester sur le terrain de jeu des amants. Ici, les oiseaux perdent leur pénis, là, les gorilles s'adonnent aux étreintes lesbiennes...
    Et si le plaisir sexuel était bien davantage qu'un simple produit de l'évolution, s'il en était le propulseur, contribuant, dans les faits, à la mise en place d'interrelations originales et à la biodiversité animale ?

  • La nature à l'oeil nu Nouv.

    Dans certaines langues comme le quechua ou le wolof, il n'existe pas de mot pour désigner la nature. Comme si les populations en contact régulier avec elle ne voyaient pas l'intérêt de la nommer, au contraire de nous, Occidentaux, majoritairement urbains. Mais quand on parle de « nature », de quoi parlons-nous au juste ?
    La nature - l'ensemble du vivant sur Terre - ne se résume pas à des noms d'espèces, des chiffres et des courbes d'extinction. Elle est une communauté d'êtres qui vivent les uns avec les autres, parfois les uns contre les autres. Si on peut imaginer la nature sans humains, le contraire est impossible.
    La nature n'est ni notre amie ni notre ennemie, mais elle est le socle de notre vie et de bien des aspects de sa qualité.
    Dans ce livre, Anne-Caroline Prévot enquête sur nos multiples rapports à la nature et propose de nous y reconnecter, par tous les chemins possibles, quitte à mobiliser la science-fiction pour penser et finalement construire des futurs souhaitables pour toutes et tous.

  • Nathalie A. Cabrol a cinq ans lorsqu'elle regarde le premier homme poser le pied sur la Lune. Pointant du doigt l'écran de télévision, elle dit à sa mère que c'est ce qu'elle veut faire. Quand on la questionne sur sa vocation, elle répond qu'elle n'a jamais rien voulu faire d'autre. Aujourd'hui, après avoir participé à la mission Mars Exploration Rover de la NASA, elle dirige le Centre de recherche Carl Sagan de l'Institut SETI aux États-Unis, une organisation scientifique à but non lucratif qui cherche à comprendre et expliquer l'origine de la vie dans l'univers et l'évolution de l'intelligence. Mais elle est aussi une exploratrice des milieux extrêmes terrestres qu'elle étudie comme analogues à Mars au début de son histoire. Dirigeant des expéditions scientifiques de haute altitude dans les Andes, elle plonge dans des lacs comme celui du volcan Licancabur à près de 6?000 mètres pour comprendre si la vie a pu apparaître sur Mars et y laisser des traces.

    À travers ses expéditions, elle tente de répondre à des questions qui nous habitent tous?: y a-t-il une vie au-delà de la Terre?? Qu'est-ce que la vie?? Mais si son regard tourné est vers les étoiles, cela ne l'empêche pas de considérer le changement climatique comme une priorité de sa recherche. Un plaidoyer pour une compréhension du monde et de l'univers comme un tout vivant.

    Voyage aux frontières de la vie présente un renversement de perspective?: chercher sur la Terre les conditions d'une vie ailleurs. Vertigineux et dépaysant?! Le récit d'un parcours passionnant, exaltant, exemplaire. Au-delà de cette quête dans l'espace au travers de missions planétaires ou sur Terre dans des milieux extrêmes, c'est aussi l'histoire d'une exploration de soi-même.

  • Parmi les arbres : essai de vie commune Nouv.

    J'ai aimé la littérature, j'ai aimé les sciences, j'ai aimé les arbres, mais pendant des années, je n'ai pas su allier les trois, chacun de ces amours allait son chemin, sans qu'ils ne parviennent à se croiser. Et puis un été dans les Pyrénées, marchant dans la forêt, c'est venu. J'ai eu envie de parler des arbres, parler à la fois de ce qu'ils sont et de comment nous vivons avec eux. J'ai commencé à écrire sur mon téléphone, en marchant, les gens que je croisais sur le sentier devaient me voir en citadin incapable de regarder autour de lui, alors que j'avais enfin trouvé la façon de raconter ce qui était là. Je veux parler de ces êtres extraordinaires avec qui nous partageons la Terre, qui sont vivants comme nous mais d'une autre façon, et avec qui nous avons une relation continue à laquelle nous ne pensons pas assez souvent, tant elle nous imprègne, tant elle est profonde. Nous sommes arboricoles au fond, nous vivons avec les arbres depuis toujours. Alors plutôt que d'en faire des êtres anthropomorphes, j'ai voulu dire leur étrangeté, connue par les sciences, mais aussi notre proximité par des anecdotes qui racontent cette place familière, eux auprès de nous, nous auprès d'eux. En prenant ces deux points de vue que la littérature peut mêler, je veux rendre hommage à ces compagnons de vie, à nos colocataires de la Terre, sans qui nous ne pourrions l'habiter.

  • Les dons précieux de la nature Nouv.

    La nature nourrit, guérit et offre mille services. Mais les sols cultivables s'épuisent, les abeilles disparaissent, compromettant la pollinisation, et donc la production de fruits et de légumes. Partout, les ressources se raréfient, et ce qui était gratuit devient soudain payant. Face à notre gloutonnerie, la nature peine à suivre.Si tous les Terriens vivaient comme les Américains, il faudrait quatre planètes pour répondre à leurs besoins. Or nous n'en avons qu'une:la nôtre...

  • L'évolution vue par un botaniste Nouv.

    La question de l'évolution est au coeur de la biologie et au centre d'une polémique entre créationnistes et évolutionnistes. Qu'en est-il de la botanique dans ce débat? Selon la vulgate darwinienne, l'évolution est le fruit du hasard, conjugué à la sélection naturelle des mutants les mieux adaptés. Loin de contester cette théorie, la botanique attire l'attention sur d'autres mécanismes, notamment le principe d'«associativité», capables d'expliquer les phénomènes auxquels sont soumis les végétaux.Résultat de cinquante ans de recherches et de réflexions sur le sujet, ce livre ouvre de nouvelles perspectives sur la compréhension du phénomène vivant.

  • "Remontez le temps jusqu'à l'ère secondaire (- 252 à - 66 millions d'années) et plongez dans un monde aquatique où de spectaculaires reptiles incluant des prédateurs géants n'ont rien à envier à leurs contemporains terrestres, les dinosaures !

    Ce livre vous fait découvrir l'univers de ces fascinants animaux, retournés à l'eau quelques millions d'années après que les premiers vertébrés en sont sortis, et leurs étonnantes modifications tant anatomiques que physiologiques et comportementales.

    Un voyage étourdissant, 20 000 lieues sous les mers et durant 180 millions d'années, à la rencontre des ichthyosaures, plésiosaures, mosasaures et bien d'autres ! Si aujourd'hui ne subsistent que quelques tortues et serpents marins, ce livre richement illustré vous permet de découvrir le passé glorieux des reptiles marins et leur extraordinaire diversité."

  • Le triomphe et la chute des dinosaures : la nouvelle histoire d'un monde oublié Nouv.

    Il y a 66 millions d'années, les créatures les plus redoutables de la Terre disparaissaient. Aujourd'hui encore, les dinosaures restent l'une des grandes énigmes de notre planète, et c'est à leur histoire longue de près de 200 millions d'années que s'attache ce livre. Dans ce récit captivant (augmenté de plus de 70 illustrations et photographies originales), le jeune paléontologue américain Steve Brusatte (qui s'est imposé comme l'un des meilleurs spécialistes du domaine en découvrant 15 nouvelles espèces) expose de façon vivante et magistrale l'histoire des dinosaures ; il révèle leurs origines mystérieuses, leur expansion spectaculaire, leur étonnante diversité, leur extinction foudroyante et leur étonnant héritage.
    En s'appuyant sur ses propres découvertes ainsi que sur les recherches de ceux qui tentent de percer les derniers secrets de ces étonnantes créatures, Brusatte retrace l'évolution des dinosaures depuis leurs modestes débuts au Trias jusqu'aux géants qu'ils sont devenus ; des milliers d'espèces sont apparues dans l'intervalle, comme les emblématiques tyrannosaure, tricératops ou vélociraptor, et ceux, ailés et à plumes, dont sont issus nos oiseaux modernes.
    Tous ou presque se sont éteints lorsqu'un astéroïde géant a frappé la Terre, un événement qui résonne aujourd'hui encore alors que nous sommes nous-mêmes confrontés à une "sixième extinction" . Un best-seller mondial, un véritable succès public et critique. "Un chef d'oeuvre de littérature scientifique". - Washington Post "Le meilleur livre sur le sujet depuis les années 80. Passionnant". - Sunday Times "Superbement illustré.

  • Les dinosaures tels qu'ils étaient vraiment Nouv.

    Les progrès de la science et les découvertes de nouveaux fossiles changent à jamais notre vision des dinosaures. Ce livre exceptionnel basé sur les travaux scientifiques les plus récents nous dévoile ce à quoi ressemblaient réellement les dinosaures. En 2021, ce monde perdu se pare de plumes et de couleurs vives. Fascinant ! On en est sûr aujourd'hui : les dinosaures ne ressemblaient pas à ce que nous croyons.
    Du Sinosauropteryx, le premier dinosaure dont les motifs de couleur - ; une queue rayée de roux et de blanc - ; ont été identifiés en 2010 par l'équipe de Michael J. Benton à l'université de Bristol, aux recherches récentes sur le mélange de plumes et d'écailles du Kulindadromeus, cet ouvrage vous surprendra et remettra en question tout ce que vous pensiez savoir sur l'apparence et le mode de vie des dinosaures.
    Chaque chapitre se concentre sur une espèce particulière et s'ouvre par une somptueuse illustration qui donne vie aux dernières avancées scientifiques, grâce au talent de Bob Nicholls, célèbre paléo-artiste. Le texte d'accompagnement explique comment les paléontologues ont pu déterminer de nouveaux détails tels que les motifs de la peau et les couleurs des plumes de ces animaux qui vivaient il y a des millions d'années.
    Un livre unique.

  • L'histoire de la vie en 10,5 espèces : quelles formes de vie seraient récoltées en souvenir par un alien venu visiter la planète Terre ? Nouv.

    Si un extraterrestre collectait les formes de vie souvenir pour représenter la vie sur Terre, lesquelles choisirait-il ? C'est la question à laquelle cet ouvrage répond.

    Chaque forme de vie explique un aspect clé de la vie sur Terre. De l'éponge, qui semble être une plante mais qui est un animal, à la tortue à carapace molle, presque éteinte et considérée comme unique et extrêmement précieuse. Ces exemples révèlent comment la vie elle-même est organisée à travers le temps et l'espace, et comment l'humanité domine toujours plus cette vision.

  • Helgoland : le sens de la mécanique quantique Nouv.

    «Il était environ trois heures du matin lorsque le résultat de mes calculs apparut devant moi. Agité, je quittai la maison et me mis à marcher dans la nuit. Après avoir grimpé au sommet d'un rocher surplombant la mer, j'attendis le lever du soleil. J'étais profondément troublé. J'avais la sensation de regarder, à travers la surface des phénomènes, vers un intérieur d'une étrange beauté.»Été 1925. Isolé sur l'île perdue d'Helgoland en mer du Nord, Werner Heisenberg a un éclair de génie:l'idée qui fonde la théorie des quanta. Avec Paul Dirac, Wolfgang Pauli et d'autres (très) jeunes physiciens, il en deviendra l'un des pères. Un siècle plus tard, la théorie fonctionne à merveille puisqu'elle rend compte du monde, de la couleur du ciel aux neurones de notre cerveau, en passant par le fonctionnement de nos ordinateurs et l'origine des galaxies. Son sens profond, en revanche, nous échappe toujours...Dans son nouvel opus, Carlo Rovelli se fait volontiers passeur pour mieux nous raconter la «quantique» et en proposer aussi son interprétation personnelle, fruit d'une vie de recherche. Avec ce merveilleux message:la réalité est profondément différente de ce que nous imaginons.

  • Le jour ou... Nouv.

    Le jour ou...

    Fabienne Chauvière

    A quoi tiennent les grandes découvertes ?
    Parfois, il suffit d'une rencontre séminale, d'une lecture inattendue, d'une intuition floue, voire d'un peu de chance pour que tout bascule...
    C'est ce récit intime qu'ont confié à Fabienne Chauvière dix chercheurs de renom, médaille Fields, prix Nobel, Académicien, professeur au Collège de France, etc. Tous membres actifs ou honoraires de l'Institut universitaire de France, ils couvrent un large éventail de discipline.

  • « Voir son cerveau est une expérience émouvante et intime.
    En trente-cinq ans de recherches, j'ai vu la boîte crânienne rendue transparente, les pensées devenir décodables, les maladies céder à un début de compréhension. J'ai participé à la genèse des premières théories mathématiques qui expliquent comment relier la conscience et son substrat matériel.
    C'est cette aventure intellectuelle en plein essor que j'ai voulu raconter ici, en partageant avec vous une centaine d'images spectaculaires de la conquête du cerveau. ».
    S. D.

  • Comment ça marche ? les objets du quotidien passés au peigne fin Nouv.

  • La « science » évoque des réalités très contrastées. Le mot est encore doté d'un certain prestige dans les sociétés où sa pratique a été mise en avant à raison. En ce sens, il dénote une recherche de la vérité qui, depuis l'essor des institutions scientifiques modernes tout au long du 19e siècle, n'ont pas cessé d'inspirer des communautés savantes toutes disciplines confondues. Ce sens n'en est pas moins relativisé aujourd'hui, car il sert à tout et n'importe quoi, notamment à faire passer des opinions pour plus vraies qu'elles ne le sont ou à faire prospérer le commerce d'usurpateurs. Sociologue des sciences et techniques, Arnaud Saint-Martin rétablit la pertinence de lieux communs et d'idées fondatrices de la science telle que nous devrions l'entendre. À partir d'exemples choisis, de la pratique de l'astronomie et d'autres sciences, il explique pourquoi il n'a jamais été aussi important de défendre l'établissement de vérités et de connaissances robustes sur le monde qui nous entoure. Cette recherche revêt en plus une grande valeur culturelle et appelle un certain sens du partage, les connaissances scientifiques constituant un patrimoine commun à entretenir quoi qu'il en coûte. On comprendra à la lecture que la défense et illustration de cette recherche sans fin est solidaire d'une politique de la science.

  • Le sang est le plus connu des fluides corporels. Mais le corps humain brasse bien plus de liquides : chaque jour, deux litres et demi de fluides entrent et sortent de notre corps. Tout au long de la vie, les fluides jouent un rôle essentiel : du ventre maternel, où l'embryon passe neuf mois à nager, boire et uriner jusqu'à notre fin, qui voit notre corps se transformer en "fluide de purge" pour ne faire finalement plus qu'un avec la nature.
    De l'urine qui évacue nos déchets à la lymphe qui maintient le niveau d'hydratation de notre corps, en passant par les mucus qui protègent certains de nos organes sensoriels et respiratoires, ce livre vous fait découvrir avec humour la mécanique des fluides du corps humain

  • Ce récit d'anticipation nous plonge au coeur des débats scientifiques d'un futur indéterminé. Quelque part entre faits scientifiques et affabulations poétiques se dessine un horizon troublant : et si les araignées, les wombats et les poulpes nous adressaient des messages codés à travers leurs comportements ? Par cette étonnante expérience de pensée nourrie des plus récentes découvertes scientifiques, Vinciane Despret ouvre la voie à un décentrement de la condition humaine sur Terre.

  • Que diraient les arbres si on les écoutait ? A la suite de son premier livre «Et si on écoutait la nature ?» (Payot), Laurent Tillon s'attache aujourd'hui à raconter l'histoire d'un chêne pédonculé bien particulier de la forêt de Rambouillet. Alliant une sensibilité naturaliste développée depuis l'adolescence aux découvertes scientifiques les plus récentes, l'auteur est pour la première fois en mesure de réaliser la biographie de cet arbre majestueux en pleine force de l'âge. A travers la vie pleine de suspense et de rebondissements de ce chêne, c'est l'occasion de brosser, avec tendresse et humour, les portraits étonnants de toute une galerie d'êtres qui interagissent avec lui, du champignon invisible (mais néanmoins indispensable) au cerf et au loup en passant par le capricorne, le mulot et bien d'autres encore. Bien qu'en apparence parfaitement immobile, «Quercus» tisse des liens indéfectibles avec tous les habitants de la forêt. Prédation bien sûr, mais surtout coopération et alliances à tous les étages, du sous-sol à la canopée. Ayant dressé ses premières feuilles quelques décennies avant la Révolution française, dans un paysage de lande arborée difficilement imaginable aujourd'hui, «Quercus» raconte aussi un volet de l'histoire tumultueuse des hommes à travers leurs relations complexes et ambigües aux arbres. De la forêt royale vouée au seul divertissement de la cour jusqu'au souci du végétal qui irrigue maintenant des pans entiers de la société, Laurent Tillon évoque avec empathie l'émergence et l'évolution de la sensibilité au vivant.

  • D'où vient la vie? Comment une seule cellule fertilisée peut-elle produire quelques 40 mille milliards de cellules ? Comment ces cellules "savent-elles" fabriquer un humain ?
    Le développement embryonnaire est une merveilleuse mécanique qui se reproduit infailliblement de génération en génération. Comment est codée, programmée, cette remarquable régularité? Spécialiste mondiale du développement embryonnaire, Magdalena Zernicka nous fait découvrir l'incroyable chorégraphie cellulaire, qui petit à petit, sans plan de construction, donne naissance à un organisme complexe. Mêlant son parcours personnel, depuis son initiation à l'embryologie dans la Pologne communiste à une grossesse tardive qui aurait pu mal tourner et ses propres découvertes dans le traitement de maladies génétiques, Magdalena Zernicka- Goetz nous ouvre les portes sur le futur de la reproduction humaine.

  • Des vers qui parasitent les grillons et les poussent à se suicider en se jetant à l'eau.
    D'autres qui conditionnent des fourmis afin qu'elles restent immobiles des heures durant pour qu'un prédateur vienne les dévorer. Une souris rendue accro à l'urine de félin, qui se jette dans la gueule d'un chat. Les coucous qui obligent d'autres espèces d'oiseaux à élever leur progéniture à leur place. Un champignon qui s'empare du système nerveux d'une fourmi pour la transformer en esclave...
    Les parasites manipulateurs sont présents partout dans la nature et rien ne semble pouvoir leur résister.
    L'auteur, Clément Lagrue, parasitologue, fait partie des quelques chercheurs qui, sur la planète, se consacrent à l'étude de ces êtres étonnants.
    Ces êtres qui ne paient pas de mine, mais aux pouvoirs extraordinaires, sont capables de « zombifier » des organismes, bien plus grands, plus forts et en apparence plus complexes qu'eux. Ils peuvent ainsi modifier, à leur profit, la morphologie de leur hôte malgré lui (comme sa couleur), et sa physiologie (l'hôte va saliver plus, consommer plus d'oxygène ou produire un surplus de lipides).
    L'Homme n'est pas épargné ! Leur parasitisme pourrait en effet expliquer certains de nos troubles du comportement. Bienvenue dans l'univers diabolique des parasites manipulateurs.

  • Nous sommes parents avec toutes les bêtes. Mais qu'est-ce qui distingue réellement l'animal humain des autres espèces ?

    Dans le monde vivant, la sélection naturelle est le moteur de l'évolution ; il n'en est pas tout à fait ainsi pour l'Homo sapiens d'aujourd'hui. Contrairement aux autres espèces, les mammifères humains que nous sommes sont motivés par la recherche du plais...

empty